CHRONIQUE SPORT

Le 29 août le Tour de France a débuté avec deux mois de retard suite à l’épidemie de Covid-19. Cependant, afin de s’adapter à cette situation sans précédent avec innovation, les organisateurs de la compétition ont travaillé avec l’entreprise de cyclisme virtuel pour créer le Virtual Tour de France pour les professionnels n’ayant pas pu venir en France ainsi que les amateurs ayant toujours rêvé de rouler aux côtés de leurs cyclistes préférés sur les routes françaises. Cette stratégie digitale, et bien d’autres dans différents sports depuis la pandémie, pourrait ouvrir de nouvelles voies à l’industrie du sport et peut-être, d’en fermer.

Two Circles data driven sports marketing

L’industrie du divertissement sportif a clairement été touché par la crise de la Covid-19. Selon une étude du Groupe Two Circles, les revenus estimés dans l’industrie du sport en 2020 avant la Covid-19 étaient de 135 milliards de dollars. Ils ont chuté à 73 milliards après les conséquences de la pandémie sur l’industrie. Depuis le confinement, les organisations ainsi que les clubs ont évidemment connu de grandes pertes de revenus suite à la perte de visiteurs dans les stades, achetant des souvenirs et maillots. C’est pourquoi les clubs de petite à moyenne taille pourraient être confrontés à des difficultés financières graves. Mais aussi, les grands événements tels que les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020 ont été décalé à 2021 sans réelle garantie d’être réellement organisés. D’autres championnats internationaux comme la World Surf League ont été obligé de tout reporter à 2021 leur laissant une année de perte drastique de revenus pour 2020. Cependant certaines compétitions « survivantes » comme la NBA ou l’US Open ont parié sur la stratégie de la bulle ; où les joueurs et le staff sont isolés du monde durant la compétition avec des tests quotidiens de covid-19 par mesure de sécurité. Mais cette option est très (très) loin d’être gratuite… La bulle NBA a coûté à 170 millions de dollars afin de transformer le parc d’attraction Disney World d’Orlando en géant centre de compétition sportive.

Néanmoins, l’industrie du sport était déjà confrontée à des difficultés avant 2020. Selon une étude du média américain de sport ESPN, la fréquentation des matchs de football américain de la NFL sont en forte baisse depuis 2016 tandis que les options digitales explosent. La crise sanitaire n’a que seulement catalysé un processus de consommation en masse du sport à la maison plutôt que dans un stade.

Statista

Kyoshi Ota

« Les fans pourront ressentir une meilleure expérience depuis leur maison presque aussi authentique que dans un stade. »

Pourtant, il n’y a pas de raison d’être pessimiste au sujet de l’industrie du divertissement dans le sport! La Covid-19 n’est tout simplement qu’un accélérateur de nouvelles opportunités.

Prenons l’exemple de la NBA, une ligue qui est historiquement très proche de ses fans et cherche toujours à offrir une expérience inoubliable dans les stades. L’organisation a créé avec Microsoft un système d’écrans géants fixés autour des terrains où les fans apparaissent et interagissent en live avec le match. De plus, de nouvelles cameras à hauteur humaine ont été placées pour offrir une nouvelle vision du match, plus proche des joueurs. Dans un futur proche, cela pourrait permettre aux fans de ressentir une meilleure expérience depuis leur maison presque aussi authentique que dans un stade.

Kevin C. Kox: USA Today

Car les fans de sport veulent regarder les compétitions à la maison. En effet la présence physique lors d’un match ne représente pas la majorité des consommateurs de sport. Par exemple, aux Etats-Unis, selon une étude de l’USC Annenberg en 2016, 64% des fans vivent loin de leur équipe préférée. Ainsi, les solutions digitales restent le futur de l’industrie et la Covid-19 n’a en rien aidé à ralentir cette tendance. Les plateformes de streaming telles que Netflix, Hulu, NBA TV, NBC sports croient exponentiellement grâce à leur capacité d’offrir aux consommateurs un large choix personnalisable de contenu qu’ils peuvent payer avec flexibilité.

Statista study 2019

Statista study 2019

Statista study 2019

Cette étude effectuée après le confinement souligne le fait que la consommation de contenu personnalisé payant est devenue une norme pour les ménages. Et particulièrement chez les jeunes consommateurs qui représenteront le futur de la consommation du divertissement sportif. Les Millenials et la Génération Z ne sont pas identiques aux anciennes générations en termes de consommation. Un accès aux appareils connectés est essentiel lorsque cette cible passe plus de temps que n’importe qui sur des applications ou Internet et rarement devant la télévision.

Nielsen Company Study 2019

La Covid-19 a aussi permis la création de nouveaux moyens de communiquer et lier les fans à leur sport favori. La période de confinement a montré un nouvel aspect de la vie des joueurs professionnels, vivant une vie normale et respectant comme les fans ces mesures sanitaires sans précédent. Cela a permis aux supporters de se sentir plus proches de leurs idoles. Par exemple le Club de Football du Bayern de Munich a partagé des vidéos de joueurs faisant de l’exercice à la maison. Adidas a créé le « fit from home challenge » où n’importe qui pouvait utiliser son application Training App gratuitement pour s’entraîner comme les athlètes Adidas. Même initiative pour Nike avec le challenge the Living Room Cup où l’on pouvait voir Cristiano Ronaldo sculpter son 6 pack!

Adidas

Cristiano Ronaldo Abs Challenge

Tous ces exemples prouvent que les fans de sports cherchent de nouveaux moyens de se connecter avec les athlètes et d’obtenir un contenu plus personnel et original qu’une simple vidéo à la télévision ou un autographe. En rappelant que les jeunes consommateurs veulent plus d’authenticité et d’honnêteté dans les publicités. Et utiliser des plateformes du quotidien telles que Youtube, Instagram et Tiktok peut offrir au digital une place conséquente dans le marketing du sport. Les joueurs de football, basketball, football américain ont par exemple commencé à créer des tournois de jeux vidéo en ligne via la plateforme de streaming Twitch où les fans pouvaient participer ou communiquer avec les joueurs durant leurs parties. Ces nouvelles méthodes montrent des moyens disruptifs de communication pour les marques, faisant également de la publicité ciblant les jeunes, avec des athlètes hors du stade et des spotlights, mais plus proche du consommateur.

Antoine Griezmann Playing video games on Twitch

Partnership between the video game Call of Duty and the football player JujuSmith-Schuster on Twitch

Alors, le digital : avenir du divertissement dans le sport ?

Il est clair que le futur de l’industrie du sport se trouve dans le monde du digital. La crise de la Covid-19 a remis en question les anciennes façons de créer l’expérience client et de communiquer. Mais la pandémie a prouvé que l’expérience client dans le sport a un grand avenir, notamment grâce au digital avec des moyens originaux, créatifs et personnalisés qui permettent d’assister à des événements sportifs avec plus de proximité que dans un stade. Et vous verrez que le secteur de l’e-sport dominera dans cette industrie en réinvention mais nous étudierons plus en profondeur ce sujet dans notre prochain article Tendance Sport!

NICOLAS BOYE
ASSISTANT BUSINESS DEVELOPER

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.