SAINT-ETIENNE, FRANCE  21.03. – 22.04.2019

Le leitmotiv de cette Biennale : « ME, YOU, NOUS, CREONS UN TERRAIN D’ENTENTE » explore la thématique de la réconciliation et de la création d’un avenir commun au-delà de toutes les différences. 

Malheureusement, ce sujet s’avère trop vague et peu exploré par des expositions au sein de la manufacture qui ont peu ou pas de lien avec cette thématique.

Biennale Design 2019

« SYSTEMS, NOT STUFF »

La première de deux expositions phares cherche à illustrer que le design, c’est moins des objets que des systèmes derrière ces objets.

Une scénographie multicolore, faisant écho à l’industrie stéphanoise du ruban, rassemble des objets et approches assez disparates : les exemples exposés sont soit déjà très connus (par exemple Pantone pour la couleur), soit ils restent qu’à la surface de la problématique, comme des branchies artificielles pour survivre malgré le réchauffement climatique ou un fauteuil roulant avec des enjoliveurs décorés pour exprimer l’inclusion.

Photos Carlin

La partie traitant la problématique des plastiques montre un peu plus de projections sur des créations en réaction à ce sujet : le plastique recyclé ou bio-sourcé, des matières créées par des bactéries ou champignons.

Photos Carlin

LA CHINE – INVITÉE DE L’HONNEUR

L’autre exposition phare « EQUI-LIBRE » propose un panorama du design en Chine du passé au futur. La sélection et la présentation sont assez aléatoires, aucun lien n’est créé entre les produits anciens, actuels et de l’avenir.

Photos Carlin

Ce parcours passe ensuite par quelques installations amusantes comme ce mur de parapluies en mouvement, des projets intrigants mais incompréhensibles suspendues dans une jolie grille …   

Photos Carlin

…et se termine par une présentation des grandes villes chinoises dans une construction en poutrelles d’échafaudage. Le tout en évitant prudemment de frôler les problématiques humaines de ce pays, pourtant en lien avec la thématique de la biennale.

Photos Carlin

« DESIGN IN TECH »

Le pionnier du design numérique John Maeda y met en avant la place prépondérante que tient aujourd’hui le design dans les systèmes de production. Il développe les apports du design « Computationnel » (design impliquant le calcul d’algorithmes et de données appliquées aux logiciels et au matériel). Une réflexion complexe, insuffisamment illustrée par des murs tapissés de slogans sur la condition du design dans les entreprises et la société, des marches d’escalier colorées et quelques pictogrammes géants.

Photos Carlin

L’EXPOSITION « DEPLIAGES », L’EXCEPTION HONORABLE :

Le changement de la répartition du budget de 3,3 millions d’euros – uniquement 35% sont cette fois-ci financés par le privé (entrées + partenariat + événements entreprises), contre environ 70% en 2017 se fait sentir par l’absence des projets inspirants en co-création avec des entreprises. La présentation des entreprises locales leur donne de la visibilité, mais manque de prospective.

Avec des exemples concrets les designers de plusieurs entreprises (Invacare, Michelin, Focal, Salomon, Bic, Cinna, EDF, Suez etc.) expliquent comment ils conçoivent un produit – quelles sont leurs inspirations, leurs valeurs clés, les processus de création et de fabrication.

Photos Carlin

« RESURRECTING THE SUBLIME »

Une installation olfactive où le parfum des fleurs disparues a été reconstruit grâce aux biotechnologies offre un moment de poésie.

Ceci fait passer le fait qu’elle se trouve hors du sujet et dans un vaste espace surdimensionné qui souligne l’absence des projets du même niveau.

Biennale Design 2019

Photo Carlin

Au final, cette Biennale du design pauvre en contenu et peu aboutie en réflexion nous laisse sur notre faim. Espérons que la prochaine édition renouera avec la richesse des sessions précédentes.

NATALIE WEINMANN
Conceptrice Senior Style & Innovation

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.