Jusqu’au 3 janvier 2021, au Palais de la Porte Dorée, une première et magnifique exposition est consacrée au créateur de souliers parisien, Christian Louboutin. À l’entrée, un panneau d’interdiction de porter des talons aiguilles pour préserver les mosaïques du sol, nous amuse. La rétrospective se présente comme un voyage à travers les univers créatifs du styliste. 

Affiche exposition Christian Louboutin 2020-2021

Interdiction aux talons aiguilles – Exposition Christian Louboutin

Une première installation de huit vitraux, dessinés par l’artiste, décline les éléments constitutifs de son travail. Plus loin, la salle des trésors réunit ses créations les plus emblématiques autour d’un incroyable palanquin fabriqué par l’Orfebreria Villareal de Séville.

Vitrail – Christian Louboutin

Créations emblématiques – Christian Louboutin

Palanquin fabriqué par l’Orfebreria Villareal de Séville

Une succession de collaborations avec des artistes tels que le duo de sculpteur Whitaker et Malem, le photographe Pierre Molinier, l’effeuilleuse Dita Von Teese, le perforateur de rue Lya Traoré, la plasticienne Lisa Reihana, met en scène les sublimes souliers à semelles rouges iconiques.

Un « Pop corridor » regroupe les témoignages et souvenirs des célébrités et leur complicité avec Louboutin.

Plongée dans le noir, la salle « Fetish » évoque différentes formes d’attachement fétichiste, talons siamois ou escarpins à picots. La fin de l’expo propose un musée imaginaire conçu comme un hommage aux figures iconiques de son panthéon personnel. 

Escarpins à talons siamois

Souliers à plateaux très épais de Mae Wes

Laure Doussaud
Story creative

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.