Jour 14 : EN UN CLIC

© Mathieu sicard

Sésame indispensable pour tout confiné.e confronté.e à la nécessité de sortir, l’attestation de déplacement évolue à partir du lundi 6 avril. Si le format papier – imprimé ou manuscrit – demeure valable, la version numérique pour smartphone, jusque-là prohibée, ne le sera plus. Désormais, après avoir rempli l’attestation en ligne sur le site dédié, un QR vous sera délivré. Il vous suffira alors simplement de le présenter en cas de contrôle. Cliquez, scannez, circulez.

Source : Futura Sciences 

LE POINT DE VUE CARLIN : Une numérisation de la procédure qui facilite le quotidien pour la population ne disposant pas d’imprimante, tout en ouvrant le débat sur la traçabilité des individus à l’ère du tout technologique. A n’en pas douter le poids de l’histoire et les spécificités culturelles des différents territoires dans le monde orientent d’ores et déjà les stratégies des états quant à la numérisation de la sécurité des individus…et leur acceptation.

Jour 15 : LE CORPS ET L’ESPRIT

© Capture d’écran du National Post

Habituée à remplir le ventre de la population plutôt que ses cerveaux, la chaîne de fast-food canadienne Mary Brown’s Chickens and Taters a changé son fusil d’épaule. Son propriétaire et PDG, Gregory Roberts, a annoncé un partenariat avec 16 journaux locaux. Faisant normalement l’objet d’un abonnement, leur contenu sera gracieusement payé par la chaîne de fast-food pour l’ensemble de ses concitoyens jusqu’à la fin du confinement. Une initiative pleine de sens en ces temps où « les Canadiens ont plus besoin d’information que de poulet frit » (dixit Roberts). Mais ne serait-ce pas là, la meilleure recette d’une marque de fast-food locale pour s’assurer une communication aux petits oignons ?

Source : NiemanLab

LE POINT DE VUE CARLIN : Un exemple qui illustre à quel point les marques doivent dorénavant devenir des marques citoyennes pour répondre aux nouvelles attentes de sens des consommateurs.

JOUR 16 : ZAPPER L’École

© Capture d’écran France Télévision

Réussir à décoller son enfant de la télévision pour l’asseoir à son bureau : impossible en période de confinement ? Rien n’est moins sûr. France télévision a lancé un programme de cours diffusés sur France 2, France 4, France 5 et sa plate-forme éducative en ligne Lumni, à destination des élèves du CP à la Terminale. Répartis par matière et par niveau, ces cours ont pour ambition de « prolonger l’école à la maison ». Faire du salon une salle de classe et des écrans des livres scolaires, le pari était audacieux !

Source : Le Parisien

JOUR 17 : PARTAGER LA POMME

© Pixabay

…ou le gâteau ! Et c’est précisément ce qu’a fait la pomme la plus célèbre de la planète. Apple a ainsi annoncé en début de semaine l’envoi de plusieurs millions de masques chirurgicaux aux professionnels de santé implantés aux USA et en Europe pour faire face à la pénurie en matériel. Mieux, la multinationale a effectué un don de près de 15 millions de dollars et a également exonéré les propriétaires d’une carte Apple du paiement des intérêts pour ce mois de mars.

 Source : FZN

LE POINT DE VUE CARLIN : Face à la crise sanitaire mondiale, les grandes entreprises ont une carte importante à jouer : celle de la générosité. Un acte philanthropique reste, peut-être, la meilleure campagne de pub auprès d’une population confinée qui demain, redeviendra une population de consommateurs.

JOUR 18 : LE DRONE DÉTECTEUR 

© Draganfly

Si les drones promettent chaque jour de faciliter notre vie quotidienne, ils pourraient bien également se rendre utiles en période de quarantaine. La compagnie canadienne Draganfly, spécialiste des drones, s’est associée à l’Université d’Australie du Sud pour développer un engin capable de détecter les malades. Grâce à ses capteurs sensoriels très fins, l’appareil pourrait même fonctionner dans les lieux clos et fréquentés tels que les bureaux et les halls.

 Source : Spring Wise

LE POINT DE VUE CARLIN : Voilà ceux dont on avait encore que trop entendu parler en cette période d’épidémie : les drones ! Quarantaine ou pas, la question reste la même : la population est-elle prête à se faire surveiller par des machines ?

Geraldine bouchot marketing directrice carlin creative trend bureau

GÉRALDINE BOUCHOT
TRENDS & FORECASTING EDITORIAL DIRECTOR

contact us

MATIS MONDET
MARKETING ASSISTANT

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.