On y verra entre autre : le gilet de Napoléon, la robe de l’impératrice Joséphine, un pantalon d’ouvrier, le très chic  tailleur d’Audrey Hepburn, le corset de Marie Antoinette, la blouse d’une infirmière de la Première Guerre Mondiale, l’impétueux chapeau-chaussure de Gala l’épouse de Dali, l’habit du Dauphin, le pyjama shiny de Tilda Swinton, la robe de George Sand, l’uniforme de zouave, l’élégant  manteau d’Elsa Schiaparelli, l’habit de forçat, et la robe de la duchesse de Windsor…

 

Capture

Capture

 

Que ce soit Audrey Hepburn, Marie Antoinette ou René l’ouvrier, chacun à son « 15 minutes of fame » (comme dirait Warhol) dans la nouvelle exposition « Anatomie d’une collection ».
Mieux qu’Instagram, le Musée Galliera propose une centaine de pièces : vêtements et accessoires (issues de ses collections patrimoniales) appartenant à des célébrités  ainsi qu’à d’illustres inconnus, mettant ainsi en joug l’histoire du vêtement  à travers celui qui le porte.

 

robe de George Sand-photo Corinne Jeammet

Du 14 mai au 23 octobre on pourra découvrir des pièces iconiques d’époques diverses, allant du XVIIIème au XXème siècle.

 

Screenshot twitter-photo flo courthial

Un éclectisme défendant l’idée du vêtement incarné, mettant ainsi en avant le corps pour en dévoiler la dimension intime, sociale ou artistique.

Dis-moi ce que tu portes et je te dirai qui tu es !

 

 

 

Fanny Joly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.