Cette saison, les défilés milanais ont su bousculer les idées reçues par des propositions parfois inattendues, surprenantes, contredisant la réputation d’une mode souvent perçue comme bourgeoise et peu perméable aux évolutions sociétales. La mode italienne a su faire évoluer son logiciel et a permis l’émergence de nouvelles expressions intéressantes, qui viennent bousculer les grandes griffes, elles-mêmes en recherche de disruption-dans-la-continuité. Une saison plutôt passionnante donc, que Carlin Creative vous propose de découvrir :

EN ROUGE ET NOIR

Une vague de rébellion mâtinée de luxe souffle sur les podiums milanais qui jouent la carte d’un noir et rouge qui se veut contestataire et disruptif, parfois même grunge, c’est dire. Mais qu’on se rassure, tout cela restera chic, très chic. Belle et rebelle, en somme.

Marni

MSGM

Prada

FUNNY SKI

Les multiples et audacieuses collabs de Moncler avec des designers pointus ont largement contribuées à réinventer l’univers du skiwear, qui devient un axe d’expression mode à part entière. Pas besoin d’être une marque de sport au sens littéral pour s’en approprier les codes et les détourner en version pop et colorée. Et bien loin de la neige… !

Moncler X Richard-Quinn

Iceberg

Byblos

CARREAUX ABSOLUMENT

Ca alors, des carreaux ! Et pas qu’un peu, difficile d’apercevoir ne serait-ce que le bout du nez d’une rayure cette saison. Cela ne surprendra personne mais les carreaux sont omniprésents ; ils sont travaillés sur des supports variés, mats laineux ou luisants soyeux. Et les designers italiens savent comment leur apporter ce petit supplément de féminité…

Marco de Vincenzo

Versace

Stella Jean

PARKA SATIN

Les maisons italiennes maitrisent à merveille l’art de la grosse pièce, du vêtement d’hiver trendy, chic et chaud ; eh bien l’hiver prochain ce sera la parka satinée, aux reflets luisants. On retrouve des références très néo-utilty chez Max Mara et Prada ou une interprétation plus féminisée chez Ferragamo. Quand la soie rencontre le Nylon…

Max Mara

Prada

Salvatore Ferragamo

Baby strange

Rendons à César ce qui est à… Alessandro Michele : le phénomène Gucci a contaminé de nombreuses griffes italiennes qui y voient la possibilité d’exprimer leur appétence pour le décor, le motif et la couleur mais en les twistant de façon un peu étrange, façon Alice au pays des merveilles. Et on n’oublie pas l’accessoire décalé qui éditorialise l’affaire.

Gucci

Versace

Vivetta

lA BOURGEOISE DU FUTUR

Alors ça, c’est vraiment une spécialité italienne, quelque chose que seuls les designers milanais savent faire : cette mode à la fois bourgeoise et innovante, ces références vintage transposées dans un contexte contemporain, l’expression de savoir-faire traditionnels au service d’un design renouvelé.

Anteprima

Fendi

Missoni

PARTY !

On l’a parfois un peu oublié, mais la mode c’est aussi un truc festif et glamour, hédoniste et pas prise de tête, alors oui, on en veut, du lamé, du glitter, du métallisé coloré pour surfer sur la vague disco du moment et ressusciter l’esprit clubwear des late 70’s – early 80’s. Des roses, des mauves… et que sa brille.

Sara-Battaglia

Blumarine

Attico

Retrouvez-nous très vite pour la synthèse de la Paris Fashion week !

THOMAS ZYLBERMAN
Senior Designer Women’s RTW

contact us

fanny joly
Styliste infographiste PAP Femme

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.