Face au rythme de vie effréné dans le milieu urbain, au stress généré et à cette envie que tout aille plus vite et soit plus facile, une grande majorité souhaite prendre du recul pour faire une introspection et requestionne leur bien-être. Green issues semble être une réponse pour une vie plus saine, où l’on écoute son corps et l’on prend en compte ce qui nous entoure.

C’est en prenant conscience que la façon dont on mange, influe sur notre espérance de vie et celle des autres, qu’on souhaite vouloir se nourrir autrement. Ainsi s’est développé différents « courants » healthy, vegan, locavore, où l’on choisit des aliments sains, de saison et venant pour la plupart de producteurs locaux, permettant de préserver sa santé et faire du bien au tissus économique local. Manger healthy est devenue une nouvelle habitude, de nombreux restaurants proposent une nourriture à base de produits frais et cuisinés sur place. Les frigos se remplissent de produits du marché et le Bio est devenu la star du supermarché. Certains font même la cueillette et d’autres créent de petits potagers sur leurs balcons.

Archive

Mimi Thorisson

Rose and grey

Yourkitchencamera

Archive

Mimi Thorisson

Rose and grey

Yourkitchencamera

Les architectes repensent l’habitat pour y faire entrer le plus de lumière possible et la végétation y tient une place prépondérante. Les nouvelles générations créent ainsi des espaces végétaux dans leur intérieur comme de petits havres de paix. L’archétype de la maison bio-climatique s’étend de plus en plus,  utilisant les ressources de son environnement pour diminuer sa consommation d’énergie.

Nice things Paloma S

Cate St Hill

Johan Sundberg

Valerie Barkowski

Nice things Paloma S

Cate St Hill

Johan Sundberg

Valerie Barkowski

Une alternative à la fast fashion propose une mode plus respectueuse de l’homme et de l’environnement dans son processus de production. De nombreuses marques de prêt-à-porter fleurissent, prônant une éthique sociale et environnementale. Des textiles écologiques, biologiques, moins polluant et moins consommateur d’eau sont apparus. On privilégie les matières naturelles comme le lin, le coton, le chanvre, l’algue. Pour éviter le gaspillage et la pollution, la recherche a développé des tissus innovants ou recyclés à base de laine, de coton, de cuir, de plastiques issus des déchets des océans ou du quotidien.

Baserange

Edun Handbags – by Adam Kremer

Rombaut

Duet postscriptum

Fabric by Violaine Buet

Mango

Baserange

Edun Handbags – by Adam Kremer

Rombaut

Duet postscriptum

Fabric by Violaine Buet

Mango

Les produits cosmétiques deviennent éco-friendly, faits à base d’ingrédients naturels : des actifs végétaux issus de culture biologiques, sans utilisation d’engrais ni de pesticides et ne réalisant pas de tests sur les animaux. Le packaging est pensé recyclable ou réutilisable.

Aesop-  The good trade

Glossier – Lily Like

Photo by Julia Noni

Photo by Kirstie Van Noort

Urban Outfitters

Aesop – The good trade

Glossier – Lily Like

Photo by Julia Noni

Photo by Kirstie Van Noort

Urban Outfitters

Mango

Et le design privilégie des matières minérales et végétales comme la terre cuite, la céramique, le bois ou la paille, remettant au gout du jour les métiers artisanaux.

Campana

Hyungshin Hwang

Nuud

Muubs

Campana

Hyungshin Hwang

Nuud

Muubs

Une époque où le bien être est au centre des préoccupations, où les valeurs deviennent plus respectueuses et où l’on apprécie les choses simples offertes par la Nature.

Fanny Joly
GRAPHIC & FASHION DESIGNER WOMEN’S RTW

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.