AUBADE RÉCONFORTE LES MARIÉS

Lancé le 11 Avril sur Instagram, Aubade propose d’offrir aux couples ayant dû annuler leur mariage à cause du confinement, un ensemble de lingerie pour Madame et un boxer de la collection AubadeMen pour Monsieur. Au total, ce sont deux cents couples qui recevront ce « trousseau de mariage ». Pour participer, les futurs mariés devaient partager une photo de leur couple avec le hashtag #ouiwithaubade et taguer le compte @aubadeparis. Cette ode à l’amour est une manière pour la marque de rester en contact avec ses clientes. Avec ce geste, la maison française de lingerie souhaite réconforter les futurs mariés, un peu oubliés durant cette période inédite.

Source : Fashion Network, le 14/04/20

@aubade

PRONOVIAS : THE HEROES COLLECTION

Autre marque qui opère dans l’industrie du mariage, Pronovias organise « The Heroes collection ». La finalité de ce projet est d’offrir aux soignantes futures mariées, une robe qu’elles choisiront au sein de la sélection de la directrice artistique du groupe, Alessandra Rinaudo. Réel honneur pour la marque, les dirigeantes estiment que « c’est le minimum qu’elles puissent faire ».

À travers cette action, l’entreprise espagnole souhaite remercier ces « soldats acharnés dans leur bataille pour guérir les malades » et récompenser leur extraordinaire altruisme et engagement. Initialement lancé en Chine au début de l’année, le programme a été étendu à d’autres marchés devant faire face à l’épidémie.

Afin de recevoir la robe de leurs rêves, ces héroïnes devront prendre rendez-vous via un formulaire sur le site internet de Pronovias. Les essayages auront lieu dans une des quinze boutiques de la marque en Espagne, Italie, France, Royaume Unis, États-Unis ou Mexique. Une fois la crise passée, elles pourront alors profiter d’une robe unique pour célébrer leur union, preuve que l’amour triomphe toujours.

@pronovias

CL LINGERIE PASSE DES SOUS-VÊTEMENTS AUX MASQUES

Le groupe CL (Chantelle Lingerie), entreprise de lingerie familiale créée en 1876, se lance dans la production de masques pour faire face aux besoins urgents de protection de la population. Le groupe rassemble huit entités : Chantelle, Passionata, Chantal Thomass, CL Studio, Femilet et Livera, et Darjeeling. Plusieurs d’entre elles étant regroupées en un seul et même concept multimarque.

Depuis le 20 Mars, l’entreprise a rejoint le CST, comité stratégique de la filière Mode et Luxe, nommé par le Ministère de l’Économie Français dans le but de coordonner la filière pour fournir les entreprises essentielles à l’économie du pays.

Les usines sont donc mobilisées afin de produire des masques à l’aide de matières certifiées Oeko Tex de catégories 1 et 2. Chaque semaine, plus de cinq cent mille sont conçus. Les premiers à destination des professionnels en contact régulier avec le public. Les seconds à visée collective. Le groupe fabrique également des blouses médicales dans son atelier d’Epernay dans la Marne.

Les entreprises qui souhaitent passer commande peuvent se rendre directement sur le site CL. La ville de Cachan, où le groupe est présent depuis plus de trente ans, en a commandé plusieurs milliers à distribuer au moment du déconfinement.

@CL

LES MARQUES MODE ET BEAUTÉ TRANSFORMÉES EN COACH DE VIE

Tout d’abord, Aime Paris qui se définit comme une nouvelle façon de penser la beauté. La marque propose des compléments alimentaires ou infusions pour une routine beauté qui commence à l’intérieur. Aime dispose aussi de son propre institut : le Glow Studio au sein duquel ils proposent une séance de gym pour le visage et des soins de photomodulation par LED permettant d’améliorer la qualité de la peau. Sur leur Instagram ? Un programme de live complet, des invités qui parlent de leurs activités et rituels quotidiens, des playlists, séries, applications… Le tout proposé dans un feed harmonieux, chaleureux et inspirant.

Prenons ensuite l’exemple de La Semaine Paris. Cette marque de mode propose de belles pièces en édition limitée réalisées par des femmes pour des femmes. Plus encore, la Semaine est un style de vie responsable, consciencieux et féministe. Sur leur Instagram ? Des recettes de cuisine, cours de maquillage, enseignements coiffure mais aussi des tutos automassage facial pour sculpter son visage enseignés par La Femme Institut.

Ces DNVB (digital native vertical brands) sont à l’origine d’une petite révolution dans l’univers des marques. Nées sur internet, elles offrent une nouvelle forme de consommation : transparente, de qualité et aux discours pédagogiques.

@aimeskincare

LÉA AUPETIT
ASSISTANTE MARKETING

contact us

AMBRE VENISSAC
CHEF DE PROJET MARKETING

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.