Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec une des cheffes de produits de ces Boxs qui ravissent des milliers d’abonnés chaque mois ! 

Stéphanie Lu – Head of Social Communication du Groupe Carlin International : Bonjour Anaïs, tu es cheffe de produit chez My Little Box, ces fameuses Boxs qui ravissent des milliers d’abonnées chaque mois. My Little Box, c’est quoi ? 

Anaïs Léger – Cheffe de produit chez My Little Box : Bonjour Stéphanie, ravie ! My Little Box, c’est la promesse d’une surprise tous les mois dans votre boîte aux lettres. Le concept ? Une boite qui se transforme parfois en pochon, sac ou autre surprise, deux accessoires lifestyle/beauté, trois produits de beauté dont certains mois un produit exclusif My Little beauty, un pochon, une carte A5 et un ruban.

Anaïs Léger, Cheffe de Produit chez My Little Box – / Photo pour Les Gambettes box

S.L : Comment définirais-tu My Little Box en quelques mots ?

A.L : Je commencerais forcément par dire un cadeau surprise. C’est vraiment ça My Little Box, une histoire créée pour vous tous les mois qu’on a bien gardée secrète pour venir vous surprendre dans votre quotidien. 

Le but : venir réveiller une émotion, une petite madeleine de Proust qui s’était cachée en vous.

Mais c’est aussi une volonté d’écrire une histoire qui s’inscrive à la fois dans l’air du temps et la tendance du moment, toujours dans un principe de nouveauté.

De ce fait, My Little c’est aussi l’inattendu ! L’inattendu en termes de contenu (le principe de la box lui-même) mais également dans mon métier au quotidien. En effet, chaque mois on recommence quasiment à zéro, avec un nouveau concept à chaque fois, donc forcément cela crée de l’imprévu et c’est très challengeant ! C’est comme le fait maison, des choses interviennent alors qu’on ne les avait pas forcément prévues. Le « power of zero » est vraiment un pilier dans la philosophie My Little.

Le but est de venir réveiller une émotion, une petite madeleine de Proust qui s’était cachée en vous !

S.L : Tu as un poste clé et incontournable ! Pourrais-tu nous décrire ton rôle en tant que cheffe de produit ? 

A.L : Le poste de cheffe de produit chez My Little Box est assez atypique. On a des tâches très diversifiées qui vont au-delà du produit. C’est finalement un peu comme chef d’orchestre, on s’assure du bon fonctionnement en laissant chaque intervenant amener sa singularité au projet. Le plus important est de bien transmettre l’histoire, de bien la traduire auprès de nos équipes Allemagne et Japon, de communiquer les deadlines aux équipes et de s’assurer que tout soit rendu en temps et en heure.

En effet, une Box est avant tout un univers et nous sommes garantes de la cohérence de celui-ci, de sa construction à sa passation.  Ça passe par l’étude des enjeux marketing, de la tendance, du lancements produits et des nombreux aller-retour échantillons, jusqu’à la logistique et au bilan de la Box.  Pour ce faire, on travaille main dans la main avec les teams créatives, éditos, brands, growths, customer happiness et logistiques. 

Illustration – My Little Box

S.L : Formations, appétences, passions, opportunités… Peux-tu nous retracer ton parcours jusqu’à ton poste aujourd’hui ? 

A.L : J’ai un parcours avec une double casquette, ce qui explique d’ailleurs plutôt bien mon poste chez My Little aujourd’hui !

J’ai commencé par un diplôme en IUT technique de commercialisation pendant deux ans, donc plutôt marketing, mais je ne me sentais pas pleinement épanouie. J’ai donc entrepris une MANAA qui m’a permis de rentrer à l’École Conte (école de mode et de stylisme). Ce que j’aime dans la mode, c’est l’enjeu de sublimer à travers le vêtement. Et pour ça, j’ai adoré aussi me plonger dans les arts artisanaux tel que la broderie, le perlage, le boutis… qui permettent aussi de raconter des histoires sur le vêtement. Ce que j’aimais le plus c’était surtout ça : l’histoire et notamment de les ancrer dans des enjeux sociétaux.

J’ai ainsi beaucoup travaillé sur l’image de la femme, la norme, la construction et les maladies physiques et psychologiques. 

Et oui, c’est donc naturellement que je me suis spécialisée en lingerie. J’y ai retrouvé mes convictions sociétales : plus que d’autres secteurs de la mode, il y avait (et il y a encore) plein de choses à faire. En effet, c’est de nature un secteur très sexualisé et qui pose débat de l’image de la femme via son corps, plus exposé qu’ailleurs. Aujourd’hui, parmi les marques qui m’inspirent je dirais Ysé ou Lonely lingerie par exemple. J’ai ainsi travaillé dans des marques de lingerie à différents postes, et ai même fait un petit passage au secteur Lingerie de chez Carlin 😉

Cependant, à un moment donné je sentais que je ne voulais pas rester cloisonnée dans ce secteur car je ne retrouvais pas forcément tout ce pourquoi j’étais motivée de base. Je me suis donc ouverte à d’autres choses et c’est là où je suis tombée sur le poste My Little Box ! Quand j’ai vu la fiche de poste, je me suis dit « c’est exactement ce que je veux faire ! » : c’est créatif et on travaille un vrai produit. Mais au-delà d’une fiche de poste, c’est surtout l’ADN et l’histoire de la marque qui m’ont tout de suite alpaguée. J’ai aimé tout le storytelling de la marque : ici aussi on raconte des histoires et en plus ce sont des femmes qui les racontent ! Mais j’ai aussi été séduite par le dynamisme constant d’avancer avec la société. 

S.L : Certains mois, vous travaillez avec un « partenaire » pour vos box, quels sont vos critères de choix ? Peux-tu nous raconter un peu comment se déroule le process de ces partenariats ?

A.L : Tous les ans, on envoie un questionnaire à nos abonnées, toujours dans ce principe d’avancer avec elles main dans la main afin de se rapprocher au maximum de leurs attentes. On en dégage notamment des coups de cœur marques.

Nos petites fées les sales, contactent ensuite ces marques et leur exposent le concept du mois choisi. Une fois que la marque est séduite par le concept : s’en suit tout un travail de co-création de l’histoire et des produits (beaucoup d’aller-retours). On peut véritablement parler d’un « travail à quatre mains » : on écrit, renforce et développe le concept et thématique de la box au fur et à mesure. Une fois que la box est ficelée, c’est tout un travail d’équipe de la faire rayonner à travers le branding, les opérations marketing et commerciales, sur les réseaux et parfois en boutique en fonction des marques.

My Little Box

S.L : Quelle place prend la recherche de tendances au sein de vos équipes ?

A.L : Elle est très centrale ! C’est un travail de veille quotidienne : que ce soit sur la tendance au global ou la tendance orientée autour des produits : c’est d’ailleurs un des rôles majeurs des chefs de produits My Little Box ! Il faut être à l’affût de tout : quid des nouvelles marques, des salons tendances, spotter et chiner dans la vie de tous les jours les objets de demain, les tendances concepts, sociétales etc.

My Little Box

Suite à la crise sanitaire

S.L : Le premier confinement vous a-t-il permis de recruter de nouvelles clientes ?

A.L : Oui, le fait d’être enfermé, a créé une appétence à recevoir un produit clé en mains chez soi : on ne sort pas mais malgré ça, hop surprise on reçoit notre box !

S.L : Y a-t-il eu un impact sur votre offre et votre façon de travailler avec vos partenaires ? 

A.L : Justement non, il n’y a pas forcément eu de changement dans notre offre à proprement parler car on souhaitait garder la promesse de la box. En revanche, nous avons dû adapter nos conditions de travail. Au niveau logistique, nous avons appris à travailler avec les contraintes de la distance. Par exemple, les étapes de validation avec les équipes en interne et les fournisseurs, c’était assez sport, notamment quand on ne pouvait pas voir le produit. À part ça, nous avons gardé les mêmes méthodes de communication. Le but était que la marque reste totalement partie prenante malgré la distance.

S.L : Quels sont les témoignages de vos abonnées qui ont reçu les box pendant le confinement ? Réconfort ? Plaisir du mois ? Ouverture sur le monde ?

A.L : Nous avons eu beaucoup de plaisir en nous rendant compte que, dans toute cette difficulté et malgré cette situation de crise inédite, nous avons pu répondre à un des enjeux les plus importants de My Little Box, à savoir créer la surprise et apporter un moment de bonheur dans le quotidien ! 

S.L : Quelle est ta vision de My Little Box à 3 ans (business model – évolution de l’offre box, du contenu digital) ?

A.L : Un des enjeux fondamentaux de notre équipe est l’engagement RSE. Plus qu’une tendance, c’est un vrai sujet sur lequel nous devons nous focaliser. Bien sûr, nous allons continuer de nous challenger sur la partie effet Wahou mais nous souhaitons réellement davantage nous positionner sur les problématiques écologiques. On travaille déjà des chartes construites sur le produit autant que sur l’engagement, mais également sur l’évolution de nos box en elles-mêmes en accord avec ces enjeux (exemple : utilisation de matières recyclées, sur lesquelles nous travaillons d’ores et déjà). L’ampleur sera d’autant plus forte dans trois ans ! 

Tout est possible demain, comme la Box chaque année est une surprise !

Le temps des fêtes

S.L : Les fêtes de fin d’année sont-elles un moment charnière chez My Little ? (L’envisagez-vous de manière spécifique par rapport aux autres mois de l’année ?)

A.L : Totalement ! Encore plus que les autres mois car il y règne durant cette période un esprit de Noël qui flotte dans l’air, qui véhicule toute une atmosphère de rêve. Ce sont les box les plus Wahou en termes de « paillettes » pour coller à l’esprit festif des fêtes de fin d’année. 

S.L : Quelques indices sur ce que vos abonnées vont pouvoir trouver dans leur box de décembre ? 

A.L : Cette année ce sera vraiment royal : l’idée, c’est de faire dans l’excès …

Un mot pour la fin

S.L : Ta dream box Anaïs ?

A.L : Ce serait de réaliser une Box sur-personnalisée pour chacune de nos abonnées avec vraiment un mot particulier pour chacune d’entre elles. Une histoire sur mesure pour maximiser l’effet Waouh !

My Little Box

S.L : Anaïs, merci pour ton partage inspirant !

Stéphanie Lu
HEAD OF SOCIAL MEDIA COMMUNICATION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.