Virginie Corbasson – Directrice du Pôle de Développement Commercial : Bonjour Candice Colin, vous êtes la fondatrice de Beautylitic, la première plateforme d’analyse de la composition des produits de beauté et d’hygiène à destination des retailers, e-commerce, marques, fonds d’investissement. Vous venez de lancer « Clear Formula », le service qui décrypte de manière pédagogique toutes les listes d’ingrédients des sites de e-commerce. Et nous sommes ravis de vous donner la parole.

V.C : Pour commencer, pourriez-vous vous présenter et présenter votre entreprise LITICA LABS ?

C.C : LITICA Labs est un société à la croisée de la science et de la tech avec une mission : accompagner la nécessaire transformation de l’offre des biens de consommation et des modèles vers de vraies stratégies de croissance durable grâce à la data et à la science. Nous avons BEAUTYLITIC, la première plateforme SaaS BtoB d’analyses et de datas analytics de la composition des cosmétiques. En d’autres termes, il s’agit d’un logiciel dans le cloud conçu pour l’industrie sur toute sa chaine de valeurs, capable d’analyser de larges portefeuille produits jusqu’à plusieurs milliers de références en simultanée, autour de 5 items clés : la santé, la pollution, la biodiversité, l’activité, l’anticipation des notes dans les principales applis conso à travers le monde.

Candice Colin by Portrait Madame

V.C : Quels bénéfices les marques, les fabricants retirent-ils de l’usage de vos outils ?

C.C : J’aime à dire qu’on ne peut transformer que ce qu’on est capable de mesurer. En France, la composition est devenue le 2e critère d’achat derrière le prix et il s’agit d’une tendance qui se généralise partout à travers le monde. On voit donc bien l’enjeu pour tous les acteurs de l’industrie, des retailers aux marques sans oublier les façonniers.  En générant beaucoup de datas, Beautylitic est un vrai outil de pilotage de la transformation de l’offre et des modèles. Les analyses et les KPI sont restitués dans une interface utilisateurs adaptée à une gestion très simple, y compris par des non scientifiques. Nos clients bénéficient ainsi de toutes les datas nécessaires à l’analyse du portefeuille existant, au suivi de sa transformation, à la prise de décision, l’anticipation des risques, la création de produits durables … Beautylitic est aussi un vrai outil de benchmark concurrentiel car il permet de comparer les formules entre elles.

V.C : Sur quelles données s’appuient vos décryptages ?

C.CNous sommes à l’origine une société dédiée à la science. Nous sommes 3 co-fondateurs dont un docteur en pharmacie industrielle et un ingénieur chimiste. C’est donc bien la science qui guide tous nos travaux et la définition de nos algorithmes d’analyses. Nous nous appuyons pour cela sur notre propre équipe de scientifiques et sur les travaux scientifiques internationaux.

V.C : Quels sont les bénéfices pour les consommateurs ?

C.C : Les consommateurs attendent aujourd’hui des formules renouvelées, des produits éco-conçus, des marques véritablement engagées et capables d’en faire la preuve. En utilisant Beautylitic, les acteurs de l’industrie se dotent d’un vrai outil de transformation qui leur permet d’être totalement en phase avec les attentes des consommateurs.

Beautylitic

V.C : Qu’est-ce qui est le plus difficile dans le lancement d’une telle entreprise ?

C.C : Certainement faire la preuve du concept. Nous avons pu échapper à cette phase puisque AUCHAN a signé avec nous avant même la finalisation de la plateforme. Ceci étant dit, nous travaillons avec de gros acteurs et nous devons compter avec des circuits décisionnels assez longs. 

V.C : Le plus motivant ?

C.C : Sans conteste, avoir le sentiment de contribuer à la nécessaire transformation de l’industrie, de manière engagée certes mais très pragmatique. Il est bien plus facile de créer une entreprise « sustainable » que de transformer des portefeuilles entiers ou de faire bouger des modèles. Les volumes en jeu sont très importants, l’impact démultiplié. C’est ça qui nous motive.

V.C : Pourriez-vous nous citer des marques avec qui vous travaillez ?

C.C : Notre premier client a donc été AUCHAN, suivi de Carrefour, des Galeries Lafayette et du BHV … Nous travaillons aussi pour de grandes marques. Le Groupe PUIG (Paco Rabanne, Jean-Paul Gaultier, Nina Ricci …) a intégré cette année Beautylitic. Mais nous collaborons  aussi avec des start-up parmi les plus prometteuses de la beauté comme Jolimoi ou encore Seasonly. Le Groupe ANJAC, l’un des plus importants façonniers européens, est également l’un de nos clients. 

La composition des cosmétiques est en effet devenue un critère d’achat important : on l’a vu, les consommateurs souhaitent de plus en plus utiliser des produits de beauté à base d’ingrédients naturels, présentant des risques nuls, contenus dans une formule de plus en plus simple. De plus en plus exigeants, ils poussent par conséquent les fabricants et les marques vers plus de transparence et d’éthique. Dans ce contexte, BEAUTYLITIC lance « Clear Formula », pour accompagner les marques dans leur enjeu de transparence et de pédagogie vis-à-vis du consommateur final.

V.C : Pourriez-vous nous expliquer ce nouveau service ?

C.C : Clear Formula permet aux e-commerçants et aux marques de rendre intelligentes et informatives, automatiquement et en dynamique, toutes les listes d’ingrédients des produits cosmétiques présentes sur leur site. Grace à une simple connexion d’API – qui permet de relier les sites de e-commerce à la technologie de Beautylitic – chaque ingrédient de chaque liste de chaque produit est directement décrypté sur le site concerné.

V.C : Quels sont les avantages pour le consommateur ?

C.C : Les clients peuvent accéder à une information produits complète puisque nous rendons intelligibles ce qui ne l’est pas. Les listes d’ingrédients présentes sur les sites de e-commerce sont totalement incompréhensibles pour les consommateurs. Les clients peuvent ainsi cliquer sur chaque ingrédient de la liste et découvrir pour chacun d’entre eux une courte description ainsi que sa fonction.

V.C : Merci Candice pour vos réponses. Et bravo pour vos initiatives qui visent à accélérer la transformation de l’industrie vers un monde plus durable, en phase avec les attentes des consommateurs.

VIRGINIE CORBASSON
Directrice du Pôle de développement commercial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.