Edouard Keller – Managing Director du Groupe Carlin International : Lovalova, qu’est-ce que c’est ?

Flavie Bénard – Co-fondatrice de Lovalova : Lovalova, ce sont des emballages cadeaux zéro déchets, réutilisables de nombreuses fois. Ces emballages se présentent sous la forme de pochettes faites dans un papier innovant qui est souple et résistant, même à l’adhésif. Cela permet de conserver la pochette pour un futur cadeau. Les pochettes sont 100% biosourcées, recyclables et compostables, et sont fabriquées en Europe. Elles sont pensées pour les professionnels et les particuliers.

Flavie Bénard et Anne-Charlotte Bouchet – Fondatrices de Lovalova

E.K : Quelle est l’histoire derrière ce projet, pourquoi avez-vous décidé de vous lancer sur ce créneau ?

F.B : Un chiffre a particulièrement attiré notre attention : 20 000 tonnes d’emballages cadeaux sont jetés chaque année à Noël. C’est énorme ! Et pourtant, impossible de se passer du traditionnel papier cadeau, si ancré dans notre culture. À l’échelle des particuliers, la solution se trouve dans le DIY. À l’échelle d’une marque, la solution est moins évidente ! Avec mon associée Anne-Charlotte, nous étions déjà au contact de professionnels. Nous leur avons posé la question et la réponse était claire : il fallait développer un nouveau type d’emballage cadeau, qui soit normé et compatible avec leurs besoins.

E.K : Quelle est la principale différence de positionnement entre Lovalova et les autres solutions déjà existantes sur le marché ?

F.B : La force de Lovalova c’est l’association désirabilité + écologie + accessibilité. Désirabilité + écologie, c’est indispensable. C’est cette association qui permet d’étendre l’écologie vers la notion de plaisir, dont la majorité des consommateurs ont besoin, surtout en cette période.

Accessibilité, tant dans l’utilisation que dans le juste prix. C’est ce facteur qui va permettre de toucher plus de monde, vers une transition écologique plus rapide. Aujourd’hui, nous sommes la seule solution associant ces trois facteurs.

E.K : En quoi ce positionnement est aligné avec les attentes des marques et celles de leurs consommateurs ?

F.B : Les marques et boutiques ont besoin d’accélérer leur transition écologique, avec des solutions désirables et simples à mettre en place. Lorsque l’on discute avec elles, on sent bien qu’elles passent du temps sur le développement des emballages, c’est un sujet important pour l’image de marque et pour son impact écologique. Tout l’enjeu est de normaliser des solutions écologiques et les rendre compatibles à grande échelle. Il faut penser à la suite des totes bag et pochons en coton, pas toujours si écologiques, si réutilisables car brandés, et dont les consommateurs ne savent plus que faire. Les consommateurs sont demandeurs de nouvelles solutions : 74% des consommateurs sont prêts à payer plus cher pour un packaging durable (Trivium et BCG,2020). Par ailleurs, une simple recherche sur Google permet de voir que plus de 70 articles ont été écrits sur le sujet du gaspillage des papiers cadeaux en 2020. Ce sont pour nous des signaux forts qui nous confortent dans notre démarche.

Lovalova

E.K : Qui sont vos clients ?

F.B : Nos clients sont les professionnels du secteur de l’art de vivre : marques et boutiques. Notre coeur de clientèle se compose de marques et boutiques fortement engagées dans l’éco-responsabilité, pour qui tous les détails comptent. Ce sont aussi les particuliers avec une sensibilité écologique, qui ne souhaitent ni dépenser trop d’argent pour un emballage, ni faire du DIY.

Lovalova

E.K : Pensez-vous qu’un tel projet aurait fait sens il y a 10 ou 20 ans ?

F.B : Non, je pense que le sujet du gaspillage était encore trop théorique. On savait tous qu’il y avait un problème dans notre consommation, mais sans l’appliquer au quotidien. Le sujet de l’écologie était un sujet à part, alors qu’aujourd’hui c’est un sujet qui s’immisce dans tous nos actes. C’est une ligne de fond qui est indispensable.

E.K : Et, dans le futur, souhaiteriez-vous aller encore plus loin dans votre démarche ?

F.B : Nous avons pour ambition de continuer à développer des emballages cadeaux ou autre, 100% désirables, écologiques et accessibles, de rapporter la fabrication en France, et de se lancer à l’export.

Lovalova

E.K : Pensez-vous que ce modèle est exportable à l’étranger ?

F.B : L’emballage est quelque chose de culturel, surtout quand on parle de l’emballage cadeau. L’export n’est possible qu’en respectant les cultures et pratiques de chacun.

E.K : Quel rôle a joué la Covid dans votre réflexion et sa mise en action ?

F.B : D’une part, nous trouvons que cette pandémie a accéléré les prises de conscience autour de l’écologie. D’autre part, elle a aussi compliqué la production. Pénurie de matières premières, essor du e-commerce avec tous ses besoins en emballages et bascule du plastique au papier compliquent manifestement l’innovation et la production dans le domaine du papier : les usines sont débordées.

E.K : Souhaitez-vous aborder un autre aspect du projet ?

F.B : Après une enquête auprès d’une centaine de consommateurs, nous avons remarqué qu’il suffisait de peu pour les sensibiliser au gaspillage du papier cadeau. En parallèle, en discutant avec les marques et boutiques, nous avons compris qu’elles avaient besoin de communiquer autour de leur engagement. Face à ces deux constats, nous avons mis en place l’opération Lovalova planète : une campagne de sensibilisation auprès du grand public en fin d’année, dans laquelle nos clients pourront figurer. Pour cela, nous avons donné la possibilité aux marques d’acheter des packs composés de pochettes cadeaux et d’une visibilité média. Cela leur permet aussi de tester cette solution en complément de leurs emballages actuels, avant de se lancer.

E.K : Avant de vous quitter, qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour les mois à venir ?

F.B : De réussir notre mission de sensibilisation en mettant un maximum de pochettes cadeaux réutilisables en circulation!

E.K : Flavie, merci pour votre partage !

EDOUARD KELLER
MANAGING DIRECTOR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.