@argile-peintures

Carlin a la chance depuis quelques années de collaborer avec la marque de peinture Argile. Virginie Mourouvin a voulu prendre le pouls de l’univers de la décoration intérieure et de la peinture, plus particulièrement, auprès de son Fondateur, Jean-Frédéric Nothomb. Il nous dévoile l’histoire de la marque, son ambition et surtout ce que la période actuelle lui a enfin permis de faire !

Virginie Mourouvin – Forecasting Styiste, Expert Couleur chez Carlin : Pouvez-vous vous présenter et nous décrire la marque Argile?

Jean-Frédéric Nothomb – Fondateur d’Argile : Je suis donc le fondateur de la marque de peinture Argile, je suis belge. J’ai longtemps travaillé pour la marque Tollens et je voyageais donc énormément en Asie. Enrichi par cette grande expérience du terrain dans le domaine de la peinture, j’ai eu envie de créer ma propre société. En 2005, Argile naît de la rencontre entre un industriel, (moi) et un plasticien coloriste Pierre Bonnefille. Nous imaginons ensemble, une proposition haut-de-gamme de couleurs et d’harmonies issues de la nature, anti-marketing et emplie de sens. Parfaitement en adéquation avec le monde de la décoration intérieure, se voulant un outil formidable pour les designers et les architectes, Argile s’inspire de la nature : nous avons d’abord sorti une première palette “Terre“ de 128 couleurs des terres du globe puis 56 autres nuances d’inspiration végétale d’où son nom “Végétal“.

@argile-peintures – JFN Hotel National 10ème

Notre ADN ? La nature ne fait pas de faute de goût ! Notre mission ? Faire rentrer les couleurs de la nature dans la décoration intérieure !

V.MCarlin aborde une approche RSE dans ses cahiers et accompagnements de marques, quel est votre engagement sur ce point ? Pouvez-vous nous parler de la composition de vos peintures et leur moindre impact sur l’environnement ?

J-F.N : La peinture est un matériau complexe semi-fini & devient fini après application par un peintre, donc par la main de l’homme. Ce que recherche un professionnel, un produit durable avec une accroche, un niveau de qualité exigeant et un résultat fin, élégant et profond. Je peux donc me vanter d’avoir derrière moi plus de 25 ans de recherche et développement dans le domaine des peintures. Ce que je veux dire par là, bien avant le green marketing, Argile a une volonté de s’inscrire dans une démarche écologique, citoyenne. Toujours à la recherche d’allier couleur, qualité & le plus haut niveau de qualité dans la composition dans un souci d’écologie. D’où le développement des huiles végétales (colza, lin et tournesol) pour remplacer les résines acryliques. 

Depuis 10 ans, nos produits sont bio-sourcés. 2020 atteint un pallier puisque nous comptons maintenant une gamme de produit biosourcé à 97%. Notre espoir est l’abandon total des acryliques pour ne proposer que des produits bio-sourcés. Évidemment tous nos labels sont éco-certifiés FR et EU.

@argile-peintures

V.M : Nous venons et allons traverser une période difficile. Quels sont vos retours post-confinement ?

J-F.N : En tant que chef d’entreprise, cette période fut passionnante, car elle nous a forcé à sortir de notre zone de confort dans notre relation aux autres. Et je n’ai pas arrêté de travailler ! Il a fallu trouver des solutions dans tous les domaines ; de la livraison à la production, de la satisfaction client aux problématiques de chantiers. Nous avons donc, comme la plupart des industriels, dû adapter la voilure pour qu’il n’y ait aucun arrêt de livraison. Nous avons donc pu servir les chantiers dès la première semaine d’avril 2020. Il n’y avait plus d’accueil physique aux prescripteurs mais les équipes étaient disponibles par téléphone. Bref, au fur et à mesure, le niveau d’activité est revenu à la normale. Nous avons donc compris que le digital, même s’il ne remplace pas tout, est un outil indispensable pour le futur. Grâce à cela, nous avons continué à être en lien avec nos clients, la prescription ne s’est jamais arrêtée. Nous nous sommes adaptés et avons repensé complètement l’organisation interne.

D’une manière plus personnelle, cela a été une respiration, du temps bénéfique pour moi, un temps long pour aller en profondeur sur différents sujets et projets.

Et puis surtout, une révélation avec les équipes ! Tout le monde était dans le collectif et le respect de l’individu. Il y a vraiment eu de la bienveillance. Nous avons pu avancer sur des projets qui étaient en stand-by avec la force vive, qui n’a jamais le temps de se libérer d’habitude. Nous avons appris les uns des autres et il y a eu une qualité d’écoute, de l’échange riche entre collaborateurs mais aussi avec les clients, les concurrents, les distributeurs, les agences. Je me suis rendu compte que sans tous les déplacements internationaux, les perspectives pouvaient être énormes malgré tout !

@argile-peintures

V.M : Parlons concurrence, quel est votre positionnement sur le marché ?

J-F.N Pour bien comprendre le marché, nous intervenons principalement en prescription, c’est-à-dire sur le marché des professionnels, designers, architectes et décorateurs d’intérieur. D’un côté, il y a Farrow & Ball, Little Green et Ressource. Comme nous, ils ont un positionnement sur le bio-sourcé et un beau discours sur la couleur. La seule différence, c’est qu’ils s’adressent principalement et directement au consommateur final. Notre réponse également, c’est que notre palette de couleurs est volontairement restreinte. Chez Argile, s’il n’y a pas de jaune citron, allez le chercher ailleurs ! De l’autre, les gros groupes chimistes mondiaux, Tollens, Seigneurie, PPG et Sikkens. Depuis que l’écologie est au cœur du business, ils bataillent tous sur le bio-sourcé ! Ils sont donc aussi bons en terme de technique et d’innovation que nous mais notre approche de la couleur, notre stratégie et notre ADN feront toujours la différence car nous visons le haut-de-gamme !

V.M : Avez-vous senti un regain de la part des français.es pour la décoration de leur intérieur? Avez-vous constaté un réel changement de comportement post-Covid?

J-F.N : Du point de vue du client, les rénovations ont été mises en attente mais la nouvelle génération d’architectes étant tournée vers le digital, les échanges ont perduré et les projets n’ont pas été stoppés quant à eux. La reprise conforte cela et repart à un bon rythme en France. À l’étranger, cela est plus difficile et représente tout de même 50% de notre activité … Les consommateurs ont un attrait toujours plus fort pour le bio-sourcé, je pense que cette période anxiogène n’a fait qu’accélérer ce mouvement.

V.M: Quelles sont les actualités et les nouveaux produits chez Argile?

V-F.N : Nous allons sortir notre troisième palette issue du ciel. Nota bene, Carlin l’a découverte en avant-première car nous avions collaboré ensemble dans votre cahier Nuances en mettant en avant l’une des 64 couleurs qui sortiront en 2021. C’est Richard Peduzzi, le créateur du bleu Scala pour le célèbre théâtre qui a imaginé ces teintes. En septembre 2020, nous lançons des échantillons repositionnables sous forme de sticker et puis nous répondons à un énorme problème, déjà là avant le confinement, une conciergerie de services pour le monde de la prescription, “Argile design workplace“. Une réponse phygitale : une alliance entre notre showroom et son pendant digital. Un facilitateur de projets, une sorte de tripadvisor de la prescription ! Enfin, nous sommes fiers de projets comme la muséographie du musée du Louvre Lens : les sous-tons sombres, les faux-noirs de Argile ont été choisies pour l’exposition “Soleils noirs“. Foncez-y, c’est prolongé jusqu’en janvier 2021.

V.M : Très bien, Merci beaucoup Jean-Frédéric !

J-F.N: Merci à vous, Virginie !

Retrouvez toute l’actualité et les couleurs de Argile sur Instagram et leur site internet.

VIRGINIE MOUROUVIN
FORECASTING STYIST

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.