Virginie Corbasson – Directrice Commerciale du Groupe Carlin International : Bonjour Laurence, vous avez fondé REPETITA, la première marketplace des occasions et de l’upcycling mobilier, déco et art de la table 100% made in France. Je suis ravie de vous rencontrer, ainsi que votre associé Benjamin Sevilla. Vous êtes actuellement hébergés à la Pépinière 27, située en plein cœur de Paris, un écosystème généraliste de plus de 120 start-up, qui innovent dans tous les secteurs d’activité. Je vous remercie vivement de m’accueillir pour échanger sur votre entreprise, au business model disruptif. Pourriez-vous commencer par vous présenter ?

Laurence Burin des Roziers, Co-fondatrice Repetita : Je suis Laurence Burin des Roziers, j’ai 37 ans et 2 enfants. J’ai décidé, l’année dernière, de développer une entreprise en alignement avec mes valeurs. Valeurs autour de la déco qui est dans ma vie personnelle un centre d’intérêt fort.

Benjamin Sevilla, Co-fondateur Repetita : Je suis Benjamin Sevilla, 38 ans. J’ai toujours été passionné par la création et réinventer ce qui existe. Accompagner Laurence sur Repetita est une évidence car le meuble et la déco est un plaisir du quotidien pour lequel nous devons reconsidérer nos manières de faire pour concilier planète, humain, et plaisir.

Fondateurs de Repetita

V.C : Quel est votre parcours ?

L.B-D-R : J’ai travaillé 12 ans en agence de publicité dans des rôles de pilotage commercial pour des marques et des projets internationaux. Mon rôle était de développer la relation client et d’orchestrer l’ensemble des expertises en interne.

B.S : 12 ans en marketing en développement de produits et travail des modèles économiques de marque en ligne avec les évolutions des consommateurs.

V.C : Pourriez-vous nous présenter REPETITA ?

L.B-D-R et B.S : Repetita est la première plateforme antigaspi de mobilier et déco made in France. Repetita propose aux marques de mobilier, déco et art de la table d’ouvrir leur boutique officielle d’occasion afin de valoriser l’ensemble de leurs restes en stock (produits reconditionnés, modèle d’expo, retour de shoot, prototypes, modèles à légers défauts). Cela leur permet d’appréhender la loi AGEC plus sereinement, de limiter le gaspillage des ressources (mise en recyclage) et valoriser 100% de leurs produits. Une belle façon de soutenir le développement de ces marques françaises et donc de leurs emplois.

Repetita accueille également les marques d’upcycling dont la démarche antigaspi est fondatrice dès la conception produit. Du côté du consommateur, cela permet d’accéder à de bonnes occasions d’un large éventail de marques made in France à des prix très intéressants. C’est l’accès à la découverte de plus de marques françaises et notamment les récentes marques d’upcycling. Enfin, cela leur permet de se faire plaisir sans pour autant faire de compromis sur l’impact environnemental et sociétal de leur consommation. Repetita répond aux souhaits des consommateurs d’acheter autrement, avec plus d’impact et d’engagement.

Dans un futur proche, Repetita sera aussi une plateforme C to C offrant une place de marché qualitative et sécurisée aux particuliers afin de valoriser leurs articles made in France auprès d’une communauté engagée.

Repetita

V.C : Et quel a été le moteur pour lancer le projet ?

L.B-D-R et B.S : Plusieurs éléments ont été moteur dans le développement de Repetita : 7 français sur 10 achètent déjà du mobilier d’occasion, les habitudes sont donc déjà en train de changer. Et lorsqu’il s’agit du made in France, 80% des Français souhaitent acheter plus de made in France mais cela se traduit difficilement dans les faits. Pour plusieurs raisons : d’abord la connaissance des marques, toutes n’ont pas le même niveau de notoriété mais aussi pour des raisons budgétaires. Effectivement l’une des raisons pour l’achat de seconde main est l’accessibilité prix. Enfin, l’achat engagé et responsable prend une place de plus en plus importante dans le comportement d’achat des consommateurs. La tendance du consommer moins mais mieux est en train de s’installer durablement dans l’esprit des Français.

Repetita répond aux souhaits des consommateurs d’acheter autrement, avec plus d’impact et d’engagement.

V.C : Vous hébergez 7 boutiques d’upcycling et 8 boutiques de seconde main, quelles sont les dynamiques de ces 2 types d’offres ?

L.B-D-R et B.S : Les boutiques d’upcycling sont des marques ou des collections capsules de marques déjà ancrées dans l’éco-conception, qui ont été imaginées dans une démarche de réduction globale de leur impact. Ces marques sont tout à fait représentatives de la tendance de fond qui s’installe en France de création, conception et consommation avec un impact limité. L‘upcycling, donc la création de valeur supérieure par le ré-emploi de matériaux s’inscrit totalement dans cette dynamique.

Concernant les boutiques d’occasion, il s’agit d’apporter aux marques fabricantes de neuf une solution simple et qualitative pour valoriser des articles qui auparavant auraient pu être détruits ou mis en recyclage. Repetita est donc une solution pour éviter cette destruction de valeur et donner une vie à des articles « mal-aimés ».

Warren et Laetitia

Uli

V.C : Par rapport à des marketplaces existantes sur l’univers du mobilier et de la déco, quelles valeurs ajoutées apportez-vous ?

L.B-D-R et B.S : Repetita se positionne au carrefour des nouvelles attentes des consommateurs : soutenir et acheter auprès de marques locales dans une démarche écologiquement responsable, en achetant de la seconde main ou de l’upcycling. En ce sens nous sommes les premiers sur le marché.

V.C : Notez-vous des évolutions dans les comportements de consommation depuis le lancement ?

L.B-D-R et B.S : Nous réalisions l’importance d’informer les consommateurs sur l’upcycling, ce que cela définit afin de passer d’un regard peut-être un peu « bricolé » à une perspective plus design et moderne de ce type de produit. De la même façon, nous réalisons l’importance d’informer et d’éduquer sur le principe d’éco-conception.

Slean

V.C : Comment est organisée la logistique ?

L.B-D-R et B.S : Nous sommes sur un modèle de drop-shipping dans un souci principalement écologique afin de limiter l’empreinte de transport au maximum.

V.C : Intégrez-vous les ventes entre particuliers ?

L.B-D-R et B.S : Les particuliers peuvent d’ores et déjà acheter et vendre sur repetita.co leurs articles d’occasion ou d’upcycling made in France.

V.C : Quelle suite à ce développement êtes-vous en train de préparer ?

L.B-D-R et B.S : Plusieurs axes sont en réflexion de notre côté :

  • le développement de ventes éphémères afin de valoriser des invendus
  • le développement d’un service dédié aux professionnels
  • la mise en place d’un accompagnement des consommateurs à la réparabilité des produits

V.C : Quels sont vos derniers succès (en terme de développement d’entreprise ou en terme d’offre à succès) ?

L.B-D-R et B.S : Nous sommes très heureux d’avoir plus de 15 partenaires sur le site aujourd’hui dont des marques emblématiques du made in France, comme Matière Grise, et de l’éco-conception et de l’upcycling avec Maximum et Kataba. Repetita répond à un besoin de ces marques à se positionner sur la seconde main et participe à structurer l’offre d’upcycling.

Drugeot Manufacture

RIF Crea

V.C : A contrario, quels sont les freins que vous rencontrez ?

L.B-D-R et B.S : Nous sommes accueillis plutôt chaleureusement par les marques à qui nous proposons d’intégrer la plateforme. Cependant, l’ouverture d’une boutique d’occasion ou d’upcycling sur repetita.co peut-être très longue car cela nécessite d’identifier, recenser, photographier et de mettre en ligne ses restes en stocks, ce qui nécessite du temps. Difficile pour des petites structures dont l’équipe est limitée.

V.C : Comment vous faites-vous connaître ?

L.B-D-R et B.S : Nous sommes en phase de début d’activité. Nous communiquons sur les réseaux sociaux principalement et travaillons notre référencement organique afin de répondre à des requêtes consommateurs sur l’occasion et l’upcycling dans le secteur du mobilier et de la déco de plus en plus importante.

V.C : Quelle est votre ambition ?

L.B-D-R et B.S : Dans le temps, Repetita a pour vocation de devenir la verticale de référence du made in France d’occasion et d’upcycling pour la maison. À la fois en proposant des produits directement issus des marques mais également en développant la communauté du C to C. Notre ambition est de participer au développement des marques made in France tout en respectant des valeurs de consommation responsable.

V.C : Je vous remercie vivement d’avoir répondu à ces questions. Des réponses très enrichissantes qui font réfléchir sur le sens de la consommation, et prendre conscience des actions menées pour faire bouger les lignes pour aller vers un monde plus durable !

VIRGINIE CORBASSON
DIRECTRICE COMMERCIALE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.