La question du déconfinement est au cœur des discussions en ce moment. Que ce soit sur internet ou en magasin, comment les marques s’adaptent-elles à ces nouvelles contraintes ? Quelles initiatives mettent-elles en place pour susciter l’intérêt et recréer une expérience client unique dans un contexte chahuté ?

LE RETAIL SE RÉINVENTE

Au Bon Marché Rive Gauche, les conditions d’accueil sont ajustées : horaires décalés pour permettre aux salariés de ne pas se croiser, capacité réduite en magasin, port du masque obligatoire, gel hydroalcolique à disposition, cabines d’essayages accessibles et désinfectées deux fois par jour (les poignées sont nettoyées après chaque cliente), les pièces essayées mais non achetées sont passées au défroisseur vapeur puis mises en isolement pendant plusieurs heures (vingt-quatre voire quarante-huit heures). Concernant la cosmétique, les testeurs sont accessibles par le biais d’un conseiller puis désinfectés et nettoyés.

Malgré tout, le grand magasin souhaite rester un lieu de rêve et d’évasion et propose pour cela une exposition « En couleurs » à partir du 16 Mai. L’évènement fun et bohème est accessible à tous. Au programme : une ode à l’artisanat, des pièces ultra-pigmentées aux impressions tie & dye, des broderies mais aussi des motifs peints à la main. L’intégralité des espaces de la boutique se parent de couleurs estivales et accueillent des créations exclusives mises en place par les marques partenaires du Bon Marché. L’exposition restera en magasin mais aussi à la Grande Épicerie de Paris jusqu’au 21 juin, de quoi nous remonter le moral et profiter d’un vent de liberté tant attendu…

@Le Bon Marché Rive Gauche

Aux États-Unis aussi, les grands magasins font preuve d’adaptation. C’est le cas de la chaine Saks Fifth Avenue qui devrait rouvrir le 1er Juin. Après une rénovation complète, achevée l’année dernière et incitant les clients à s’attarder dans le magasin (nouvel espace beauté, multiples services, restaurant l’Avenue au dernier étage), elle met en place aujourd’hui un protocole de sécurité maximum : assainissement, échantillon de produits jetables pour les cosmétiques, outils de maquillage virtuel… Les masques y sont portés par tous, voire, perçus comme un accessoire de mode pour le PDG de Saks qui les comparent aux coques de téléphone que l’on adapte désormais à nos tenues.

On compte aussi de nombreuses innovations retail telles que :

  • La prise de rendez-vous en magasin : à l’heure choisie, un conseiller vous attend à l’entrée. Cela permet aussi de réguler le flux de visiteurs en magasin.
  • Via Zoom, des personal stylists sont à la disposition des clients afin de leur présenter les vêtements accrochés sur les portants et finaliser la vente à distance.
  • Le shopping privé : les membres de programmes fidélité peuvent réserver un créneau afin de venir en magasin une heure avant (ou après) les horaires habituels d’ouverture (eux-mêmes réduits de vingt pour cent pour faire place à ce service).
  • Enfin, les retours sont facilités. Le client envoie un sms à un vendeur en magasin qui vient retirer le produit à retourner à l’entrée ou à l’extérieur.

Source : Frenchweb

En magasin physique, les digital native brands (DNVB) sont aussi à la recherche de solutions pour nous permettre de nous faire plaisir tout en respectant les mesures de sécurité. Ysé, qui a rouvert ses portes le 13 mai en France, se limite à 2 personnes à la fois en boutique. La marque de lingerie propose à ses clientes de prendre rendez-vous pour essayer les pièces qu’elles ont réservées jusqu’à trente-six heures à l’avance. La cabine est alors préparée et nettoyée afin de les accueillir dans les meilleures conditions. Quant à celles qui se sentent plus à l’aise chez elles ou ne souhaitent pas se mêler à la foule, il est possible de commander sur internet et se faire livrer chez soi. Beaucoup offrent toujours les frais de port ou facilitent les livraisons à domicile.

@Ysé

LES NOUVEAUTÉS EN LIGNE

Les e-shops ont donc la côte et permettent, en cas de crise, de limiter les risques. C’est dans cette optique que H&M a décidé d’étendre sa présence en Europe afin de faire face à la chute des ventes dues à la fermeture forcée d’un grand nombre de ses magasins. Ainsi, en Estonie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Croatie, Grèce, Roumanie, Bulgarie ainsi qu’à Chypre, le groupe a lancé de nouveaux sites marchands pour les marques : Cos, Weekday, Monki, & Others Stories et Arket. Les clients pouvaient s’inscrire et bénéficier d’un accès anticipé ainsi que d’une offre de bienvenue la veille du jour J. Les lancements ont eu lieu entre le 14 et le 20 mai selon les pays.

Autre nouveauté, Laurence Bras. La maison, jusque-là présente exclusivement via son adresse parisienne ouverte rue de Rivoli quelques jours avant le début du confinement, a inauguré son site jeudi 30 Avril. On y retrouve des pièces phares de la collection printemps-été 2020. Pour le moment une version simplifiée du e-shop est disponible, mais celle-ci sera complétée et alimentée de pièces exclusives au fil des jours.

Enfin, pour les adeptes du luxe, Alibaba a créé une nouvelle plateforme : le Luxury Soho. Dédiée aux nouveaux acheteurs dans l’univers du luxe, elle propose une expérience client adaptée avec un service d’accompagnement ponctué de nombreux conseils. Elle diffère du Tmall Luxury Pavillon, autre plateforme luxe signée Alibaba, s’adressant à un public plus large. Le groupe chinois souhaitait profiter de la montée du numérique pendant le confinement pour renforcer sa présence en ligne en offrant un espace réservé aux marques et jeunes créateurs haut de gamme.

The Luxury Soho – @wwd

QUID DE L’UNIVERS DE LA BEAUTÉ ?

Tout comme pour la mode, les marques de beauté multiplient leurs offres de services. Que ce soit en magasin ou sur internet, on voit apparaître de nouvelles fonctionnalités mises en place pour faciliter le shopping des makeup (et skincare) addicts.

Premièrement, le service téléphonique pour un shopping sécurisé et facilité. Après avoir appelé sa boutique préférée, le client passe commande et paie par téléphone. Les achats sont à récupérer devant, ou à l’entrée de la boutique. Option disponible chez Kiehls, Marionnaud, Sephora et tant d’autres.

Les paquets peuvent aussi être envoyés directement chez le client. Marionnaud quant à lui ne s’arrête pas là et propose d’échanger avec un conseiller par appel vidéo pour des recommandations personnalisées. On en profite pour tester leur nouvelle ligne de produits « Marionnaud Green » composée à 90% d’ingrédients naturels.

En boutique, la politique est la même partout : nombre de clients restreint, gel hydroalcoolique et masque obligatoire, des produits disponibles sur demande… Les experts beauté s’occupent de tout, et de vous, en toute sécurité bien sûr.

@Marionnaud

LES GRANDS INNOVATEURS

À visiter absolument, la boutique Dior. Située sur la plus belle avenue du monde, Les Champs Élysées, cette expérience shopping inédite est désormais virtuelle. Sur le siteon profite d’une visite à 360°. On y trouve parfums, bougies, soins du corps, produits de bain, et même quelques accessoires. Le visiteur choisit les produits qu’il souhaite découvrir et les ajoute dans son panier à l’aide d’un simple clic. Lancée en février 2020, la boutique changera d’atmosphère 6 fois par an.

@Dior – Virtual Store

Autre marque de luxe, YSL Beauty. Cette fois-ci, la maison a organisé une soirée virtuelle inédite. Le vendredi 15 mai à 21h30 a donc eu lieu, pour la première fois sur Zoom, le YSL Beauty Club «Virtual Room». Plus de mille invités se sont retrouvés des quatre coins du monde (Paris, New York, Singapour…) sur l’application. Photocall virtuel, animation par la célèbre Dj Louise Chen, performance de danse, conseils maquillages dispensés dans le « cabinet de toilette » par une make-up artiste et fond d’écran virtuel à paillettes ou néon sont proposés. Pour fêter la fin du confinement, la marque a donc choisi de surfer sur l’engouement des expériences digitales et prouvé que rien ne pouvait l’arrêter.

@Vogue @Madame Figaro x Say Who

LES BONNES NOUVELLES DU CONFINEMENT

Annoncé récemment, la marque Sonia Rykiel fait son grand retour. Tout d’abord, en images sur les réseaux pour éveiller la curiosité de sa communauté. Depuis quelques jours, on y voit apparaître de mystérieuses publications. Fermée suite à une liquidation judiciaire il y a moins d’un an, elle renaît de ses cendres grâce à Éric et Michael Dayan, deux des co-fondateurs du site showroomprivé.com. Avant de pouvoir acquérir de nouveaux produits de cette maison iconique, on se rend sur le compte Instagram, Twitter ou Facebook de la marque pour suivre leur campagne #Followthestripes

@soniarykiel

Finalement, le confinement aura prouvé une chose, l’engouement pour le Made in France est réel : sur le marché de l’agroalimentaire mais aussi dans les secteurs de la mode et de la beauté. Pour renforcer son engagement, on peut alors (s’)offrir La Carte Française. Lancée en novembre 2019 sans trop faire de bruit, son concept intéresse d’autant plus après cette période où beaucoup ont privilégié une consommation locale. L’initiative est simple : une carte cadeau prépayée pour acheter auprès d’enseignes fabriquant au minimum 70% de leur production en France. À utiliser en ligne ou en boutique, elle est multi-enseignes : gastronomie, mode (Hopaal, Le Slip Français, Tranquille Emile, Lolo lingerie sur-mesure …), maison, sport (Coureur du Dimanche, In’Bo…), enfant, cosmétique (Polaar, Saeve…) ou tech. On soutient les PME et on consomme de manière plus respectueuse de l’environnement en réduisant son empreinte carbone.

Source : La carte francaise & Fashion United

LÉA AUPETIT
ASSISTANTE MARKETING

contact us

AMBRE VENISSAC
CHEF DE PROJET MARKETING

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.