NYC Fashion Week Spring-Summer 17 – The eye of CARLIN Creative Trend Bureau

 

Et si on parlait d’autres choses que du « show now, buy now » ?
On le sait tous, Hilfiger, Ford et Thakoon ont présenté des collections d’automne-hiver, disponibles à l’achat immédiatement après le show, et ceci dans le calendrier dévolu au en principe au printemps-été 17. Et on va savoir très vite si cette stratégie purement commerciale tient ses promesses… top ou flop ? Mais en l’état, la mode est ailleurs ! Alors cap sur le printemps-été 17 des podiums de la Big Apple avec Carlin Creative Trend Bureau. NYC fashion week

 

Urban Vestal

A mi-chemin entre le « health-goth » et une sobriété allurée crypto-90’s, voici ce que New York sait faire de mieux : Du noir, du blanc, une modernité post-gender et inspirée, pour une poétesse urbaine à la fois intellectuelle et sensuelle.

vera-wang-photo-yannis-vlamos-vogue-runway

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexander Wang poursuit sa quête de la silhouette urbaine idéale, à la fois affûtée et sportive ; le tailoring est savamment destructuré chez Narciso Rodriguez qui travaille beaucoup sur les coupes, tandis que Vera Wang signe ici une très belle collection en injectant dans cette histoire une touche de romanesque et de théâtralité.

 

Shirting Story

La chemise masculine poursuit ses mutations et les designers américains sont très à l’aise dans cet exercice de style qui leur est familier. Si cet engouement autour du shirting a déjà été bien amorcé et déjà largement traité, l’intérêt autour de ce vêtement et de ses possibilités semble ne pas faiblir outre-Atlantique.

band-of-outsiders-photo-monica-feudi-vogue-runway

rag-bone-photo-yannis-vlamos-vogue-runway

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Longue et sobre chez Rag & Bone, la chemise se porte en tunique ou comme une robe à superposer, tandis que chez Alexander Wang  – encore lui – on joue les ensembles faux deux-pièces en blanc et à fines rayures masculines dans des proportions courtes. Milly, quant à elle, décale les codes de la chemise mais intégrée dans une collection très féminine et pimpante, facile à porter.

 

Color Asymetry

Non, il n’y a pas que du noir, du blanc et du shirting sur les podiums new-yorkais ! On y a vu aussi d’intéressantes silhouettes graphiques et pleines d’énergie, assumant la couleur et faisant la part belle à l’asymétrie.

 

boss-photo-yannis-vlamos-vogue-runway

proenza-schouler-photo-monica-feudi-vogue-runway-02

victoria-beckham-photo-luca-tombolini-vogue-runway

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Beckham est sans conteste britannique mais sa mode affirmée a acquis un rayonnement international ; elle a présenté à New York une collection aux coupes innovantes et surtout axée sur la robe, avec en prime une variation passionnante sur la panne de velours traitée en version très contemporaine. Boss propose une collection efficace et graphique qui rejoue la partition du color-blocking, tandis que le duo Proenza Schouler, très en forme, poursuit sa quête de modernité à l’impact visuel fort, avec une collection faite de pièces très « statement ».

 

 

Active-Romance

La rencontre de la douceur et de l’allure sport constitue probablement l’une des propositions les plus intéressantes vue sur les podiums new-yorkais. Et chez Carlin, on a particulièrement aimé le travail du duo aux manettes de DKNY, qui propose une fusion gracieuse et hyper-actuelle de la douceur avec la dégaine streetwear, on applaudit !

 

dkny-photo-luca-tombolini-vogue-runway

band-of-outsiders-photo-monica-feudi-vogue-runway

lacoste-photo-umberto-fratini-vogue-runway-02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lacoste poursuit la déclinaison de son univers de mode à la fois frais et tonique, avec cette saison une interprétation particulièrement inspirée et renouvelée. Chez Band of Outsiders, on dessine la garde-robe de la jeune femme new-yorkaise idéale, saine et trendy, à la fois romantique, avant-gardiste et cool, tout un programme.

Pour découvrir le travail de Raf Simons, transfuge de Dior passé aux commandes de Calvin Klein, il faudra patienter jusqu’à la prochaine saison, oui le temps va nous sembler long, tant cette nomination semble prometteuse et pertinente.

Et enfin, comment ne pas saluer le « king of New-York », pour conclure en beauté cette fashion-week new-yorkaise… !? Merci de nous rappeler que la mode c’est aussi quelque chose de festif, de glamour et de pas sérieux, on l’avait presque oublié !

 

marc-jacobs-photo-umberto-fratini-vogue-runway

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci Mr Jacobs !

Par Thomas Zylberman pour Carlin Creative Trend Bureau

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.