« Comment utiliser la mode pour porter des messages, pour faire avancer les mentalités ? »

C’est la question que pose Paul Levrez, fondateur de l’OPEN MODE Festival, événement dont la première édition a vu le jour en novembre 2017 et qui, suite à son succès, revient très bientôt sur Paris nous offrir sa vision décloisonnée et engagée de la mode.

Paul Levrez, fondateur du festival, portant un pull de la marque partenaire, Ninii. © Apolline Durouchoux

Se positionnant comme une Fashion week « Off », l’Open Mode est en effet le premier festival de mode de grande envergure gratuit et ouvert à tous, mettant à l’honneur la jeune création française et européenne. Une vingtaine de créateurs ont ainsi pu profiter l’an dernier de cette vitrine pour présenter leur univers au public, des jeunes marques à l’univers urbain comme Ninii ou Maison Mourcel mais également des « jeunes pousses », autrement dit des créateurs sortis récemment d’écoles de mode comme Esmod, Lissa ou encore l’Atelier Chardon-Savard.

Liste des designers présents à l’événement. – DR

Paul souhaite « réconcilier la mode et le grand public », via la gratuité de l’événement mais également en cassant les codes des défilés conventionnels. En effet l’OPEN MODE est un festival pluridisciplinaire mêlant audacieusement créateurs de mode et crews de danses urbaines en proposant le concept des défilés-dansés. Les créations textiles sont mises en lumière sur les corps, non plus de mannequins mais bien de véritables danseurs en mouvement, et les chorégraphies des danseurs sont sublimées par le vêtement. Bilan pour cette première édition de l’OPEN MODE ? Plus de 15 000 visiteurs dans la Grande Halle de la Villette entre le 17 et le 19 novembre.

Le succès rencontré par l’OPEN MODE semble faire écho à celui de la CASA 93, école de mode d’un nouveau genre, fondée également l’an dernier à Saint Ouen, dans un même mouvement de démocratisation de la mode. L’objectif de la fondatrice de l’école, Nadine Gonzalez ? Proposer une formation gratuite et accessible sans conditions de diplôme, pour permettre à des jeunes talents de rentrer dans ce milieu très élitiste (entre formations publiques sélectives et écoles privées très couteuses). Partenaires de l’école, ici chez Carlin, nous avons ainsi pu accompagner les étudiants de cette première promotion tout au long de l’année, notamment sur la réalisation de la collection inspiré par la Ligne 13 du métro, et du défilé présenté sous l’œil attentif de professionnels du milieu, dont Maroussia Rebecq, fondatrice d’Andrea Crews, marque pionnière de l’upcycling.

Fashion Show « the Line 13 of the future » by the students of Casa93 – Eric Garault

Instagram – @openmodefestival

Des formations proposées jusqu’à la diffusion des créations, de nouveaux visages de la Mode voient ainsi le jour, et viennent enrichir d’opportunités le paysage conventionnel. « Je n’ai pas pensé ce projet comme anti-système mais comme quelque chose de complémentaire» explique ainsi Paul Levrez. « La mode est porteuse de codes sociaux, d’une époque, de crise sociale aussi. Je cherche à remettre le vestimentaire dans cet aspect à la fois culturel et sociologique. »

Le 1er septembre, l’OPEN MODE organisait un événement à la Cité Fertile, le tout nouveau lieu culturel de cette rentrée 2018 aux portes de Paris, avec marchés de jeunes créateurs, expositions sur la mode éthique et défilés-dansés. Juste de quoi nous donner un avant-goût prometteur de ce qui nous attend pour la seconde édition, et nous recharger en énergie après les vacances.

Alors, SAVE THE DATE

Le 15 et 16 décembre 2018 à La Villette !

ALEXANDRA HOSTIER
ASSISTANT EDITOR

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.