[vc_row][vc_column][vc_column_text css_animation= »fadeInUp » css= ».vc_custom_1489577847299{padding-top: 40px !important;padding-bottom: 6px !important;} »]

La Paris Fashion Week AH1718 s’est achevée sur le décollage de la fusée Chanel

[/vc_column_text][vc_separator align= »center » style= »dashed » el_width= »50″ css_animation= »slideInUp » arrow_width= »6″ arrow_color= »#e0e0e0″ css= ».vc_custom_1488907556092{margin-top: 15px !important;margin-right: 15px !important;margin-bottom: 55px !important;margin-left: 15px !important;padding-top: 20px !important;padding-right: 20px !important;padding-bottom: 50px !important;padding-left: 20px !important;} »][vc_column_text css= ».vc_custom_1489577889351{margin-top: 50px !important;margin-bottom: 50px !important;padding-right: 50px !important;padding-left: 50px !important;} »]

La Paris Fashion Week AH17 s’est achevée sur le décollage de la fusée Chanel au

Grand Palais et l’impressionnant défilé Louis Vuitton au Louvre.

Mais au-delà du show et de la démonstration de force, que faut-il retenir des défilés parisiens ?

Bye-bye le streetwear, Paris la joue chic ! C’est le message fort de cette saison.

Carlin vous révèle l’essentiel.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488907818994{margin-top: 0px !important;} »][vc_column width= »1/2″ text_align= »left »][vc_single_image image= »5553″ img_size= »large »][/vc_column][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1489574718443{padding-top: 80px !important;} »][vc_column_text css_animation= »fadeInUp » css= ».vc_custom_1489577912100{margin-right: 0px !important;} »]

Denim Couture 

Le jeans n’en finit pas de se réinventer et affiche cette nuance de bleu si caractéristique, absolument incontournable pour l’automne prochain.

Chez Dior, Maria Grazia Chiuri en fait un thème majeur de son défilé, allant jusqu’au total-look. Y/Project surjoue les effets de volume tandis que Vanessa Seward propose cette jupe en jean dans son vestiaire de fashion-bourgeoise.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488818756683{margin-top: 20px !important;} »][vc_column width= »1/2″ text_align= »left »][/vc_column][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1488816823283{padding-top: 15px !important;} »][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488818756683{margin-top: 20px !important;} »][vc_column width= »1/2″ text_align= »left »][vc_column_text css_animation= »fadeInUp » css= ».vc_custom_1489577932765{margin-right: 0px !important;border-right-width: 15px !important;padding-top: 55px !important;} »]Frous-frous Bizarres

Le ruché, le volanté, le froncé, mais en version décalée un peu grinçante.
Du frou-frou, oui, mais pas tarte. Du frou-frou concept !

Koché joue la fronce volantée et satinée, abordant un traité plus Couture tout en gardant son style  « disruptif » tandis que la japonaise Sacaï poursuit ses constructions savamment déstructurées. La maison Kenzo rend hommage à son créateur d’origine en revisitant ses looks icôniques.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1488816823283{padding-top: 15px !important;} »][vc_single_image image= »5554″ img_size= »full » alignment= »center » css= ».vc_custom_1489574789120{padding-top: 0px !important;} »][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488818756683{margin-top: 20px !important;} »][vc_column width= »1/2″ text_align= »left »][/vc_column][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1488816823283{padding-top: 15px !important;} »][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488818756683{margin-top: 20px !important;} »][vc_column width= »1/2″ text_align= »left »][vc_single_image image= »5552″ img_size= »large »][/vc_column][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1488816823283{padding-top: 15px !important;} »][vc_column_text css_animation= »fadeInUp » css= ».vc_custom_1489577949470{margin-right: 0px !important;border-right-width: 15px !important;padding-top: 20px !important;} »]

Business Woman

Elle n’est pas là pour s’amuser, elle n’a pas de temps à perdre, elle a de l’argent et le pouvoir.
Paris revisite la garde-robe de la femme d’affaires, entre corporate et statutaire.

Stella Mc Cartney nous ressort carrément la robe-tailleur de banquière 80’s et Balenciaga imagine une garde-robe faussement classique mais au porté vrillé. Chez Vuittton, Ghesquière propose la garde-robe parfaite et chiquissime de la winneuse  fashion.
Signe particulier : le lainage à petits carreaux masculins, sssso hot… ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488818756683{margin-top: 20px !important;} »][vc_column width= »1/2″ text_align= »left »][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1488818756683{margin-top: 20px !important;} »][vc_column text_align= »left »][vc_text_separator title= »Ecrit par » style= »dashed » css= ».vc_custom_1489578069368{margin-top: 40px !important;margin-bottom: 20px !important;} »][vc_single_image image= »5442″ alignment= »center » style= »vc_box_circle_2″ css_animation= »flipInX »][vc_column_text css_animation= »fadeInUp » css= ».vc_custom_1489577976070{margin-right: 0px !important;border-right-width: 15px !important;} »]

Thomas Zylberman

Styliste PAP Femme
chez CARLIN CREATIVE TREND BUREAU

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.