C’est offert à nous une fashion week Parisienne assez étonnante !

Alors que les valeurs de performance vacillent dans un monde moins prometteur et que les évènements tragiques se multiplient, la nécessité de se libérer de notre charge mentale pour retrouver une énergie créative devient plus que nécessaire. Ainsi, émerge à travers la mode parisienne de l’été 22 l’exploration d’un style alternatif permettant une expression de soi plus audacieuse.

BLACK EVERYTHING

Le look monochrome noir pour l’été : un postulat bien particulier. Faut – il penser à une retranscription émotionnelle d’un ras le bol collectif ou à l’envie d’une ambiance brillances nocturnes pour party endiablée ? Que ce soit chez Balenciaga, Chanel, Givenchy ou Acne Studios, les couleurs pimpantes se font rares, au profit d’harmonies sombres et profondes aux luisances festives.

Balenciaga

Chanel

Givenchy

Acne Studios

Loewe

Valentino

Vetements

Bogdar

BLACK EVERYTHING

Le look monochrome noir pour l’été : un postulat bien particulier. Faut – il penser à une retranscription émotionnelle d’un ras le bol collectif ou à l’envie d’une ambiance brillances nocturnes pour party endiablée ? Que ce soit chez Balenciaga, Chanel, Givenchy ou Acne Studios, les couleurs pimpantes se font rares, au profit d’harmonies sombres et profondes aux luisances festives.

Balenciaga

Chanel

Givenchy

Acne Studios

Loewe

Valentino

Vetements

Bogdar

FULL LOOK CUIR

S’il y a bien une matière à retenir sur cette saison, c’est bel et bien le cuir ! Qu’il soit en cuir d’agneau, en similicuir, en cuir au tannage naturel, ou en enduit vernis, le cuir est repris aujourd’hui par la jeune génération, se laissant guider par une sensualité mélancolique. On sent un désir d’expression de soi forte, nous faisant chavirer pour cette matière qui attire l’œil. Loin d’un postulat violent, et se rapprochant du vestiaire Queer, c’est une silhouette full leather à la noirceur et à l’érotisme assumé qui nous est proposée. Non loin des looks de dominatrice SM, la mode Parisienne s’entiche alors de cette matière au fort pouvoir évocateur, pour la décliner sur des jupes/robes longues, brassières et cabans extra long.

Rick Owens

Rokh

Chanel

Alaia

Courreges

Acne Studios

Schiaparelli

Vetements

FULL LOOK CUIR

S’il y a bien une matière à retenir sur cette saison, c’est bel et bien le cuir ! Qu’il soit en cuir d’agneau, en similicuir, en cuir au tannage naturel, ou en enduit vernis, le cuir est repris aujourd’hui par la jeune génération, se laissant guider par une sensualité mélancolique. On sent un désir d’expression de soi forte, nous faisant chavirer pour cette matière qui attire l’œil. Loin d’un postulat violent, et se rapprochant du vestiaire Queer, c’est une silhouette full leather à la noirceur et à l’érotisme assumé qui nous est proposée. Non loin des looks de dominatrice SM, la mode Parisienne s’entiche alors de cette matière au fort pouvoir évocateur, pour la décliner sur des jupes/robes longues, brassières et cabans extra long.

Rick Owens

Rokh

Chanel

Alaia

Courreges

Acne Studios

Schiaparelli

Vetements

CAGOULE LOVER

Si la cagoule fut démocratisée par Marine Serre & Gucci il y a de ça déjà quelques années, elle fait cette fois-ci son comeback, en version assumée ! Face au dérèglement climatique, les grosses chaleurs se faisant attendre, la cagoule devient un élément intéressant non seulement par grand froid, mais aussi en demi-saison. En version body chez Alaia, pull chez Nina Ricci ou veste chez Heliot Emil, elle apporte un côté à la fois fonctionnel et osé !

Alaia

Nina Ricci

Heliot Emil

Balenciaga

Botter

CAGOULE LOVER

Si la cagoule fut démocratisée par Marine Serre & Gucci il y a de ça déjà quelques années, elle fait cette fois-ci son comeback, en version assumée ! Face au dérèglement climatique, les grosses chaleurs se faisant attendre, la cagoule devient un élément intéressant non seulement par grand froid, mais aussi en demi-saison. En version body chez Alaia, pull chez Nina Ricci ou veste chez Heliot Emil, elle apporte un côté à la fois fonctionnel et osé !

Alaia

Nina Ricci

Heliot Emil

Balenciaga

Botter

LOW WAIST PANTS

Star des années 2000, le pantalon taille basse fait son grand retour en force cette saison ! Exit la taille haute bien installée ! Posé bien en dessous du nombril, il est cette fois ci porté avec une brassière ou un crop top de manière à laisser transparaitre le plus de peau possible.  En version slim chez Balmain et Acne Studios, il assure une mise en valeur d’un sex appeal libéré. Joué aussi en version pantalon de costume chez Lanvin et Miu Miu, il tombe sur les hanches de manière nonchalante, pour un look Bosslady plus décontracté.

Balmain

Acne Studios

Lanvin

Miu Miu

Coperni

LOW WAIST PANTS

Star des années 2000, le pantalon taille basse fait son grand retour en force cette saison ! Exit la taille haute bien installée ! Posé bien en dessous du nombril, il est cette fois ci porté avec une brassière ou un crop top de manière à laisser transparaitre le plus de peau possible.  En version slim chez Balmain et Acne Studios, il assure une mise en valeur d’un sex appeal libéré. Joué aussi en version pantalon de costume chez Lanvin et Miu Miu, il tombe sur les hanches de manière nonchalante, pour un look Bosslady plus décontracté.

Balmain

Acne Studios

Lanvin

Miu Miu

Coperni

MINI SKIRT

Enfin, le must have de la saison toute fashion week confondues, est bel et bien la mini-jupe ! Les longueurs se raccourcissent version mini, épousant cette légèreté de vivre insouciante dont on a tellement besoin. Repérée dans des coloris neutres : noir, gris ou beige, elle est encore jouée extra taille haute que ce soit chez Chanel, Courrèges ou Vetements. MiuMiu va cependant encore plus loin, en tentant la micro mini-jupe taille basse qui n’est pas sans évoquée les starlettes Y2K Paris Hilton et Nicole Ricci. À l’époque, popularisé par l’émission de télé réalité « The simple life », le look micro-jupe extra taille basse et crop-top sont devenus les basiques de notre garde-robe des années 2000. 20 ans plus tard, les voilà remasterisés. 

Chanel

Courreges

Vetements

Dior

Hermès

Lanvin

Miu Miu

Acne Studios

Heliot Emil

Ester Manas

MINI SKIRT

Enfin, le must have de la saison toute fashion week confondues, est bel et bien la mini-jupe ! Les longueurs se raccourcissent version mini, épousant cette légèreté de vivre insouciante dont on a tellement besoin. Repérée dans des coloris neutres : noir, gris ou beige, elle est encore jouée extra taille haute que ce soit chez Chanel, Courrèges ou Vetements. MiuMiu va cependant encore plus loin, en tentant la micro mini-jupe taille basse qui n’est pas sans évoquée les starlettes Y2K Paris Hilton et Nicole Ricci. À l’époque, popularisé par l’émission de télé réalité « The simple life », le look micro-jupe extra taille basse et crop-top sont devenus les basiques de notre garde-robe des années 2000. 20 ans plus tard, les voilà remasterisés. 

Chanel

Courrèges

Vetements

Dior

Hermès

Lanvin

Miu Miu

Acne Studios

Heliot Emil

Ester Manas

BALMAIN ANNIVERSARY

Évènement heureux de cette fashion week Parisienne : le défilé Balmain où Olivier Rousteing fête ses 10 ans de collaboration avec la marque. Ce dernier choisit de construire son défilé en deux temps : tout d’abord un hommage aux pièces Archives qui ont fait le renom de la Maison sous son égide (robes cages etc) portées par les mannequins phares des saisons précédentes (Naomie Campbell, Carla Bruni, Mila Jovovitch, Lara Stone…), puis une nouvelle collection inspirée de son triste et récent accident. Brulé sur tout le corps, Olivier imagine alors de magnifiques robes, vestes et pantalons venant bander le corps de manière graphique et sensuelle. Une manière de tourner cet évènement tragique en proposition créative poétique.

Balmain

Balmain

Balmain

Balmain

Balmain

Balmain

RIP ALBERT ELBAZ

Enfin, le moment fort et tant attendu de cette fashion week, fut le défilé en l’honneur d’Albert Elbaz : « Love Brings Love »! Décédé quelques mois auparavant, 45 créateurs ont souhaité lui rendre hommage à travers la réalisation d’une silhouette pour sa marque AZ Factory, clôturant ainsi de manière émouvante cette fashion week.

Le défilé s’est donc déroulé dans une atmosphère poignante : une pénombre totale, quelques touches de lumière colorées rasantes et la voix d’Albert Elbaz en fond sonore.  Apparaissent alors une pluralité de mannequins iconiques (Amber Valletta, Karen Elson, Anna Cleveland, Mariacarla Boscono, Anja Rubik…) sublimant son style, à travers des looks reprenant son ADN : le rose shocking par Alaia, Versace & Louis Vuitton, le nœud oversize par Simone Rocha, les formes bulles et les volumes vertigineux par Balenciaga et Lanvin, le satin brillant par Burberry et Rick Owens, les cœurs par Jean Paul Gaultier, Victor & Rolf & Vetements, les finitions volantés oversize par Schiaparelli & Valentino et le smocking noir par Saint Laurent.

Tout en préservant le Passé, la créativité se démultiplie pour sublimer, renforcer et égayer notre avenir !

AZ Factory

AZ Factory – Alaia

AZ Factory – Balenciaga

AZ Factory – Lanvin

AZ Factory – Factory Studio

AZ Factory – Factory Studio

BALMAIN ANNIVERSARY

Évènement heureux de cette fashion week Parisienne : le défilé Balmain où Olivier Rousteing fête ses 10 ans de collaboration avec la marque. Ce dernier choisit de construire son défilé en deux temps : tout d’abord un hommage aux pièces Archives qui ont fait le renom de la Maison sous son égide (robes cages etc) portées par les mannequins phares des saisons précédentes (Naomie Campbell, Carla Bruni, Mila Jovovitch, Lara Stone…), puis une nouvelle collection inspirée de son triste et récent accident. Brulé sur tout le corps, Olivier imagine alors de magnifiques robes, vestes et pantalons venant bander le corps de manière graphique et sensuelle. Une manière de tourner cet évènement tragique en proposition créative poétique.

Balmain

Balmain

Balmain

Balmain

Balmain

Balmain

RIP ALBERT ELBAZ

Enfin, le moment fort et tant attendu de cette fashion week, fut le défilé en l’honneur d’Albert Elbaz : « Love Brings Love »! Décédé quelques mois auparavant, 45 créateurs ont souhaité lui rendre hommage à travers la réalisation d’une silhouette pour sa marque AZ Factory, clôturant ainsi de manière émouvante cette fashion week.

Le défilé s’est donc déroulé dans une atmosphère poignante : une pénombre totale, quelques touches de lumière colorées rasantes et la voix d’Albert Elbaz en fond sonore.  Apparaissent alors une pluralité de mannequins iconiques (Amber Valletta, Karen Elson, Anna Cleveland, Mariacarla Boscono, Anja Rubik…) sublimant son style, à travers des looks reprenant son ADN : le rose shocking par Alaia, Versace & Louis Vuitton, le nœud oversize par Simone Rocha, les formes bulles et les volumes vertigineux par Balenciaga et Lanvin, le satin brillant par Burberry et Rick Owens, les cœurs par Jean Paul Gaultier, Victor & Rolf & Vetements, les finitions volantés oversize par Schiaparelli & Valentino et le smocking noir par Saint Laurent.

Tout en préservant le Passé, la créativité se démultiplie pour sublimer, renforcer et égayer notre avenir !

AZ Factory – Albert Elbaz

AZ Factory – Alaia

AZ Factory – Balenciaga

AZ Factory – Lanvin

AZ Factory – Factory Studio

AZ Factory – Factory Studio

FANNY JOLY
FASHION DESIGNER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.