CHRONIQUE SPORT

God & Famous

Depuis la fin du confinement, marcher dans les rues d’une grande ville à 17h sans voir de longues rangées de cyclistes est presque impossible. Et à qui doit-on ce phénomène? Cette bonne vieille Covid-19! La période de confinement a permis à un grand nombre d’individus de sauter sur leurs vélos pour se dépenser. Mais après cette période d’autarcie, l’utilisation du vélo s’est transformée en un moyen de transport pratique et sûr pour toutes les activités du quotidien. La demande de vélo a rarement grimpé aussi vite et cela implique donc une nouvelle clientèle aux besoins divers. Voyons ainsi comment la crise sanitaire de la Covid-19 permettrait aux marques de sportswear de prospérer dans le marché du prêt-à-porter du vélo.

La fin du confinement a laissé fleurir de nouvelles habitudes dans le monde entier et l’industrie du vélo en tire les bénéfices. Dans les zones urbaines, une partie de la population a laissé tomber sa voiture ou les transports en commun pour un moyen de locomotion plus sûr et plus sain. En France, après le confinement, la fréquence d’utilisation du vélo a augmenté de 50% dans les grandes villes par rapport à 2019 à la même période. Ou à Philadelphie, les rues principales ont connu jusqu’à 400% de hausse de la fréquentation de cyclistes par rapport à 2019.

De plus, l’industrie du prêt-à-porter du vélo a un beau futur pour une raison spécifique : les villes dans le monde entier essayent de s’adapter à cette consommation croissante du vélo. La Covid-19 a accéléré la tendance du vélo urbain avec un soutien de la part des municipalités. La ville de Mexico par exemple, a créé un réseau de pistes cyclables de 80 miles pour la population et principalement les personnes actives afin qu’elles se déplacent facilement durant la pandémie.

D’autres villes telles que Philadelphie, Bogota ou Paris ont suivi la même initiative et sont motivées à garder ces nouvelles pistes sur le long terme. Et au cas où vous seriez toujours sceptique à propos de la tendance du vélo urbain, vous ne pourrez fermer l’oeil face aux mesures environnementales en ville, prises avant la crise sanitaire. Ces mesures mettent le vélo au centre des nouvelles stratégies de transport urbain. Les villes interdisent les voitures et en 2030, 24 grandes villes interdiront n’importe quelles voitures à essence. Paris et Madrid interdisent dès aujourd’hui certaines zones aux voitures Diesel, et ferment l’accès à certaines rues. Ainsi, les véhicules électriques et non-motorisés prendront le dessus dans nos villes du futur avec plus de voies destinées aux vélos.

World Ressource Institute

Madrid city website

La hausse des utilisateurs du vélo dans une ère post-Covid cible différents types de consommateurs, que les marques de sportswear et de menswear ne devraient pas ignorer !

 » Des consommateurs aux attentes précises et exigeantes. Le confort est leur maître-mot. »

Plus d’utilisateurs du vélo insinue plus de personnes utilisant le vélo pour aller au travail. Cependant, ce type de consommateurs possède des attentes précises et exigeantes. Le confort est leur maître-mot. Car lorsque vous vous rendez au travail en costume en plein mois de novembre à Londres, New York ou Paris, croyez-moi, vous aurez besoin de vêtements chauds, souples et étanches pour vous protéger de n’importe quel temps. Uniqlo a parfaitement compris la problématique du travailleur à vélo en créant la collection Blocktech faite pour affronter la météo à vélo sans avoir à porter des vêtements trop encombrants. Et d’autres petites marques essayent d’offrir des solutions simples et intelligentes pour les utilisateurs actifs du vélo tel que Rainlegs qui offre des pantalons étanches et retro réfléchissants facilement amovibles, à l’aide de scratchs.

@noisey

Uniqlo

Rainlegs

Dans les villes urbaines, les principaux actifs à vélo ont entre 18 et 35 ans. Ainsi, les marques de sportswear devraient s’adapter aux besoins de ces générations Millénials et Z, par des couleurs et des designs à la hauteur de la performance du vêtement. Quelques marques branchées dans le secteur du vélo comme Urban Circus ont compris ce désir esthétique du consommateur par un large choix de produits colorés vous évitant d’arriver au travail avec un look peu flatteur!

Urban Circus

D’ailleurs, pourquoi ne pas chercher à aller plus loin dans son look avec des masques anti-pollution tendances, dans un monde où porter un masque est accepté par tout le monde ? La marque originaire de San Francisco, Vogmask, a saisi l’opportunité de la pandémie pour offrir différents types de masques aux caractéristiques esthétiques et sanitaires variées.

Vogmask

Nous pourrions bien sûr donner une longue liste d’arguments qui démontrent que l’industrie du vélo explose depuis la crise de la Covid-19, et principalement dans les zones urbaines. Des tendances sociologiques telles que l’augmentation des flottes de chauffeurs livreurs à vélo depuis la démocratisation des courses en lignes, l’usage massif de trottinettes électriques par des personnes actives, ou l’explosion de la consommation de vélos électriques par les plus de 60 ans, sont d’autres preuves précises montrant que les marques de sportswear et menswear devraient porter de l’attention à leur catégorie vélo.

Et maintenant que vous l’avez lu sur INMOUV, vous ne pourrez plus dire que vous ne l’aviez pas vu venir !

NICOLAS BOYE
ASSISTANT BUSINESS DEVELOPER

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.