STOP, LE LONG C’EST ASSEZ !

Cachez-moi ce que je ne saurai voir !

Le démesuré ne se mesure plus, les longueurs se rallongent d’une façon extrême XXL, la morphologie du corps disparaît laissant apparaître quelques extrémités  de peau.

Comment faire exister la femme sous ces longueurs extrêmes ?

 

Tête haute et port altier sont indispensables

Les cols montants donnent une allure à la fois stricte et gracieuse ; entre collerette, col boutonné, noué, col roulé, col entonnoir, tout y passe pourvu que vous soyez fière !

 

 

Les extrémités disparaissent

les manches semblent vouloir définitivement recouvrir vos mains, laissant apparaître, le frémissements de vos bouts des doigts.

 

 

Les larges pantalons et si long que l’on marche dessus, s’étirent à l’infini, recouvrant la pointe des pieds.

 

 

Où sont vos courbes sensuelles ?

Les manteaux ultra longs, cache-poussière, qu’ils soient peignoirs, par-dessus, ou officiers, donnent l’impression que vous avez disparu, emmitouflée, ils affinent certaine morphologie mais tassent les moins chanceuses.

 

 

Que faire pour retrouver une silhouette féminine ?

1/ Jouer le détail inattendu ou l’accessoire multiple ou massif, genre « on t’a vu même si tu as disparu »!

 

 

2/ S’élever sur une paire d’escarpins ou des plateformes , mon dieu que tu es grande !

 

 

3/ Jouer sur le layering, ou les maxi fentes, en dévoilant sous les longueurs un jeu de jambes so sexy ? « J’aime tes cuissardes ».

 

 

4/ Ceinturer pour structurer l’ampleur , quelle taille de guêpe ?

 

 

Et si les longueurs ne sont définitivement pas faites pour vous, pour faire court, cut-cut !

Vous pouvez jouer à les raccourcir avec des découpes asymétriques, des revers personnalisés.

 

Claire REMY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *