Il ne faudrait pas croire qu’en ces temps étranges de confinement, le look n’aurait plus d’importance, bien au contraire; au-delà de mon intime conviction (si-si, le style sauvera le monde), j’en ai fait l’expérience.

Les stylistes en télétravail ont aussi besoin de faire un peu « d’activité physique individuelle », comme spécifié à la 5ème case de l’attestation magique qui vous libère de vos quatre murs.

À peine ai-je mis le pied dehors qu’une voiture de police s’arrête à côté de moi. Tandis que j’explique mes projets plus ou moins sportifs aux policiers, l’un d’eux me fait alors remarquer que je ne porte de jogging, mais un jean. Damned. Oui, je porte un jean, c’est vrai. Un doute m’assaille : le jogging en interlock serait-il davantage protecteur contre le coronavirus qu’un jean en coton ? Et on m’avait rien dit ?

Pour sortir, j’avais opté pour le look suivant ; voici les pièces à conviction :

Un Levis 501 gris, une paire de sneakers style vintage et un hoodie, ce qui me semblait en gros être un look assez universel en mode coronavirus-time : pour faire les courses, se dégourdir rapidement les jambes ou rester chez soi.

Sauf que le jean, sachez-le, n’est pas crédible en mode « activité physique ». Du tout, du tout.
Dilemme du styliste : faut-il accepter de sortir en jogging flasque dans la rue ? Même pour quelques minutes ? Grave question.

Bella Hadid, crédit Getty-Contributor

Kappa

OK, depuis que les it-girls paradent en jogging 90’s, on a bien compris que le has-been était devenu très très cool.

Mais par ailleurs, le concept de jogging a été updaté par le running il y a bien 10 ans, même si en gros c’est la même chose, hein. Sauf qu’en termes de look, ça a tout changé:

Kickstarter / SHFDT

Désormais, on court en leggings de sport stretch, vive le moulant, bien que souvent superposé avec un short ample pour les hommes.

Et donc, le jogging, c’est pour le style, c’est pas pour courir, allô quoi, ai-je voulu expliquer au policier.

Et puis la marche est une excellente activité physique, non ?

Non, vraiment.

Gigi Hadid, crédit Getty Images

Bon, demi-tour, je dois rentrer chez moi, condamné pour port de jean ; grosse claque pour ma street-credibility au passage.

L’univers du sport ayant déjà largement pris sa revanche sur le reste de la mode, si en plus le corona s’y met…

Une fois rentré à la maison #homesweethome

… je garde mon Levis car on a adopté une règle stricte : pas de télétravail en pyjama mollasson ! Chic at home, telle est notre devise, c’est un combat civilisationnel, on verra combien de temps ça va tenir.

Scrollant mon fil Instagram, je découvre alors une publication de Hypebeast, le mag des adorateurs de la sneaker. Et là, merveille des merveilles, que vois-je, une paire de chaussons griffés pour logomaniaques en mode confinement. Des savates brandées, quoi.

Crédit Hypebeast / Gucci

Ça tombe bien, j’en rêvais !

Thomas Zylberman
SENIOR DESIGNER WOMEN’S RTW

contact us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.